Boycott la réunion du conseil de la CCQB: La suite

Les élus communautaires de 17 communes sur 20 que compte le territoire de Quercy-Bouriane avaient boycotté la réunion du conseil de la CCQB du 2 octobre, réunion reportée au 7 octobre.

Lundi 21 octobre, ces mêmes élus communautaires des 17 communes avaient sollicité une entrevue avec le sous-préfet de Gourdon, Jean-Luc Tarrega.

La délégation a pu détailler la décision de trois communes majoritaires, Gourdon, Le Vigan et Peyrilles concernant la simulation et la répartition des sièges en vue des élections de 2020.

En effet les 17 communes comptent pour 49 % dans la répartition des sièges, autant dire que les délibérations n’en sont plus, il suffit que les 3 communes majoritaires s’unissent lors d’un vote pour écraser 17 communes.

Seulement la loi avait précisé la date limite du 31 août 2019 pour un dépôt contradictoire concernant cette décision, et les élus boycotteurs l’ont dépassée. C’est ce qu’évoquera le sous-préfet, assurant qu’il ne pouvait pas contredire la décision de répartition des sièges.

Les élus ont mis en avant le respect de l’équilibre des sièges pour 2020 du Grand Cahors, et soulignent qu’ «ils sont gravement déroutés de la décision de la CCQB d’effacer 17 communes des décisions communautaires». Ils ont également annoncé le boycott de la prochaine réunion du conseil communautaire.

5 commentaires pour “Boycott la réunion du conseil de la CCQB: La suite

Répondre à Pivoine Annuler la réponse