D. Orliac en gare de Gourdon

gare 005Malgré une annonce très tardive, il y avait une trentaine de personne sur les quais de la gare pour écouter D. Orliac présenter les bénéfices que notre ligne POLT peut tirer du rapport Duron s’il est mis en oeuvre. Le rapport propose de « renforcer » la ligne POLT classée parmi les lignes « à fort potentiel »,  Le rapport insiste sur la nécessité d’un effort supplémentaire en matière d’infrastructure, préconisant de porter la somme des travaux de 1 à 1,5 milliard d’euros. Renforcement de la ligne, changement de matériel roulant, investissements pour la modernisation des infrastructures. D.Orliac fait aussi remarquer le déficit abyssal de la SNCF. 

Si ces grands travaux sont effectués, pendant la mise hors service de la ligne des autocars assureront la liaison.

Serge Rigal, Président du Conseil Général du Lot,  Marie-Odile Delcamp, Maire de Gourdon ainsi que de Jean-Michel Sanfourche, Maire de Souillac, Jean-Nöel Boisseleau, vice-président d’Urgence Ligne Polt et bien sur les membres de Tous Ensembles pour les Gares étaient présents.

Voir notre article qui donne la synthèse des préconisations du rapport.

Le rapport Duron n’est pas encore en ligne, nous vous donnerons le lien dès que nous l’aurons.

gare 004

2 commentaires pour “D. Orliac en gare de Gourdon

  1. jevouslis
    dimanche, 7 juin 2015 à 14:55

    “La décision finale est désormais entre les mains du Gouvernement. Il lui appartient de trancher. Le choix est simple : le profit ou l’aménagement du territoire. Ne conserver que les lignes rentables c’est faire le choix de concentrer le service dans les grandes régions urbaines et abandonner le monde rural. L’aménagement du territoire ne peut se faire selon une logique de marché. Je souscris pleinement à la volonté de réduire les déficits publics. Mais cet effort ne peut être assumé uniquement par le monde rural. Gendarmeries, écoles, bureaux de poste, trop de services publics ont déjà déserté nos campagnes et nos vallées, faute de rentabilité. Et demain, on nous propose d’allonger cette longue liste en ajoutant les trains. C’est inacceptable.” Michel Pélieu, Président du Département des Hautes-Pyrénées
    http://www.pyreneesinfo.fr/actu/lactu-des-hautes-pyrenees-communique-de-michel-pelieu/48750/

  2. jevouslis
    dimanche, 31 mai 2015 à 09:40

    La Dépêche du 31 mai:
    Le rapport Duron remis au gouvernement et rendu public mardi, préconise le renforcement de la ligne ferroviaire Polt. Elus et usagers étaient rassemblés vendredi en gare de Gourdon. Soulagés, mais convaincus qu’il faudra rester vigilants.
    Ils étaient tous là, preuve de l’importance de ce dossier pour le Lot. La députée Dominique Orliac est venue, vendredi à la gare de Gourdon, pour faire le point sur la ligne SNCF Polt (Paris Orléans Limoges Toulouse), en présence des représentants d’Urgence Ligne Polt et de Tous ensemble pour les gares, de Serge Rigal (président du conseil départemental du Lot), de Marie-Odile Delcamp (maire de Gourdon) ainsi que de Jean-Michel Sanfourche (maire de Souillac), de nombreux élus et usagers motivés.
    Le rapport Duron, rendu public mardi 26 mai, demande très clairement au gouvernement et à la SNCF de «renforcer» la ligne Polt, classée parmi les lignes «à fort potentiel», reconnaissant l’intégrité de la ligne et écartant ainsi le doute qui planait depuis plusieurs mois sur un éventuel terminus à Brive. «Les conclusions du rapport Duron, s’inscrivent dans la lutte et le combat que nous menons depuis 2007 et qui a porté ses fruits, indique Marie-Odile Delcamp. La ligne Polt est la colonne vertébrale de la France, elle passe par Souillac, Gourdon et Cahors. Elle retrouve maintenant la place qui lui est due. Il convient de rester vigilant car les écrits ou les paroles n’engagent que ceux qui les écoutent. Avec l’association Tous ensemble pour les gares, nous veillerons à ce que ces promesses soient tenues.»

    Le rapport insiste donc sur la nécessité d’un effort supplémentaire en matière d’infrastructure, préconisant de porter la somme des travaux de 1 à 1,5 milliard d’€. Renforcement de la ligne, changement de matériel roulant, investissements pour la modernisation des infrastructures, qualité des dessertes… Autant d’enjeux qui imposent de poursuivre la mobilisation, alors que l’État décidera dans les mois à venir dans quelle mesure il suivra les préconisations du rapport.

    «J’ai tenu à faire ce focus, ici à Gourdon, car c’est ici que l’on s’est battu. C’est symbolique, a déclaré Dominique Orliac. C’est une victoire collective. Il y aura donc trois dessertes par jour, le train de nuit est préservé et la gare de Cahors ne sera pas déclassée. Mais, ce n’est qu’un rapport, il est très important de rester vigilant pour que l’État suive nos préconisations.»

    Reste un petit bémol, annoncé par Jean-Noël Boisseleau, expert ferroviaire et membre de l’association Urgence Ligne Polt : le train de 6 h 41 au départ de Cahors est perdu ainsi que le retour du soir.

    «Une ligne vitale pour notre territoire»

    Jean-Michel Sanfourche, maire de Souillac, était quant à lui très inquiet pour l’avenir de ses deux lycées professionnels et pour l’avenir de ses 950 étudiants. «Cette ligne est vitale pour notre territoire. La fermeture de la ligne aurait provoqué la mort de nos deux lycées.»

    Pour conclure, la ligne Polt tire son épingle du jeu avec ce rapport Duron. Mais les Lotois resteront vigilants, prêts à redescendre sur les rails si les promesses ne sont pas tenues. «Il faut voir la suite et c’est pour cela que nous maintiendrons, le 24 septembre, la réunion des états généraux de toutes les associations de la ligne Polt à Gourdon», annonce Michèle Coulombier, présidente de l’association TEPLG qui a remercié Dominique Orliac pour l’énergie qu’elle déploie depuis des années à défendre le Polt.

    Cependant, certaines personnes restent très sceptiques, comme Martine, usager et présente ce vendredi : «Je pense que c’est une façon de disperser les troupes, en donnant satisfaction à quelques-uns. Ici, on se dit ‘’Chouette, on ne nous coupe pas la tête”, mais c’est reculer pour mieux sauter. Je n’y crois pas, quand on propose de mettre sur les routes des cars à 1 €. Prendre le train est devenu trop cher et trop compliqué.»

Les commentaires sont fermés