Gourdon: économies sur l’éclairage public

éclairage économiesGourdon s’est engagée depuis plusieurs années dans la modernisation de son éclairage public. Cette action s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 21 de la commune. Le conseil municipal du 26 mai dernier a validé de nouveaux principes afin de réduire au maximum la consommation énergétique. Pour les nouveaux équipements, l’utilisation d’ampoules LED (ligth emitting diode) sera systématisée. Ces dispositifs permettent de réaliser des économies de consommation électrique d’environ 50 % par rapport aux ampoules basse consommation utilisées jusqu’à présent. Ainsi des éclairages LED viennent d’être mis en place par les services techniques municipaux sur la rue Jean Moulin et l’avenue Pasteur devant l’hôpital, dans le cadre d’opérations de dissimulation des réseaux aériens, conduites en partenariat avec ERDF.

Le renouvellement complet de l’éclairage public avenue Georges Pompidou avec des ampoules LED sera réalisé en octobre par les équipes techniques de la commune. La mise en place des nouveaux candélabres permettra d’achever la suppression des réseaux aériens électriques et téléphoniques, opération conduite avec la FDEL (Fédération Départementale de l’Electricité du Lot), ERDF et Orange.

1 000 € d’économie par an

Sur cette avenue, le gain financier pour la commune, par rapport à un éclairage classique, est estimé sur 15 ans à environ 1 000 € par an. Pour faire baisser la consommation énergétique de l’éclairage public existant, le conseil municipal a décidé de deux mesures de réduction de l’éclairage qui sont mises en place à partir de ce mois d’octobre.

La première consiste à n’alimenter qu’un candélabre sur deux en pleine nuit sur les réseaux urbains quand le câblage le permet (tour de ville pour partie, quartier des Pargueminiers). La seconde réside dans l’extinction de l’éclairage en milieu de nuit dans les secteurs ruraux où la circulation piétonne est très réduite (sections et écarts). Pour limiter au maximum la gêne aux Gourdonnais, cette mesure s’appliquera de façon différenciée entre l’été et l’hiver : de novembre à mars elle interviendra de 22h à 6 h et d’avril à octobre de minuit à 6h. La réduction de dépense énergétique globale attendue s’élève à plus de 4 000 € par an.