Gourdon, votre habitation a subi des déteriorations suite à la sècheresse

fissuresdėposez un dossier en mairie.

La sécheresse a frappé fort sur le Gourdonnais et n’a pas épargné certaines maisons et bâtiments, provoquant notamment des fissures, entre autres dégâts. La commune s’oriente vers l’état de catastrophe naturelle et réclame l’intervention des habitants, dans l’intérêt de tous. Explications…

Une simple petite annonce sur le site internet de la ville de Gourdon, avant des affichettes qui doivent être réparties ici et là, a amorcé la diffusion d’une annonce importante pour les Gourdonnais : «La commune de Gourdon souhaite déposer un dossier de demande de classement au titre de catastrophe naturelle sécheresse pour la période du 1er juillet au 30 septembre 2015».

L’information et l’appel aux habitants ne sont pas anodins. L’établissement d’un décret de classement en catastrophe naturelle est un cas exceptionnel.

«La maire de Gourdon est souveraine dans ce type de décision qui ne concerne pour l’instant officiellement que notre commune», indique Dominique Moreaux, directeur des services à la mairie de Gourdon.

À demi-mot, il confie cependant que le village de Payrac se préoccuperait également de cette problématique et que d’autres communes lotoises pourraient suivre l’exemple.

Dossier complet à déposer en mairie avec des photos
Concrètement, Marie-Odile Delcamp, maire de Gourdon et son directeur des services, veulent recenser les administrés dont le logement a subi des détériorations (fissures, glissement de terrain…) à cause de la sécheresse qui a sévi sur le département. «Les terres agricoles ne sont pas concernées, elles doivent faire l’objet d’un dossier à part, mais les bâtiments des exploitants peuvent l’être bien sûr», précise Dominique Moreaux.

«Les habitants doivent déposer en mairie un dossier le plus complet possible, avec des photos. Dans une seconde étape, nous nous chargerons de transmettre l’ensemble des dossiers à la préfecture du Lot qui va réaliser une pré-instruction avec l’aide de la DDT (Direction départementale des territoires)», poursuit-il.

Les services compétents examineront avec attention chaque dossier et s’attarderont également, avec l’appui de Météo France, sur les derniers chiffres de la pluviométrie.

«Cela devrait permettre d’étayer les dossiers», confirme le directeur des services de la mairie de Gourdon.

La décision finale sera prise par le ministère de l’intérieur après l’étape préfectorale (lire notre encadré).

Gourdon espère un avis favorable pour refaire une beauté à certaines façades.

La procédure de classement de la commune en «catastrophe naturelle sécheresse» vivra sa dernière étape dans les bureaux du ministère de l’intérieur à Paris. «La préfecture du Lot remettra en effet les dossiers au ministère de l’intérieur qui décidera du classement ou non. En cas d’avis favorable, la décision du classement sera publiée au Journal officiel (JO). À partir de la date de cette publication, les personnes concernées auront alors 10 jours pour contacter leur assurance. Nous conseillons aux personnes qui viendront en mairie de déposer d’ores et déjà le même dossier auprès de leur assureur», insiste et conclut Dominique Moreaux.

la Dépêche