La CAPEB invite les candidats têtes de liste des régionales à présenter leur programme

capebVendredi 20 novembre, la Capeb (confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) a tenu son assemblée générale au Mas de Saboth à Vers. Les élus de la Capeb ont profité des élections régionales pour inviter tous les candidats têtes de liste. Éric Lalande, président de la Capeb, et Pierre Delpeyroux président de l’UPA (union professionnelle artisanale) ont fait part des revendications de l’artisanat. Les candidats présents avaient ensuite dix minutes chacun pour présenter leurs programmes, soit dans l’ordre du tirage au sort, Emmanuel Crenne (Front National), Vincent Labarthe (union de la gauche), et Aurélien Pradié (union de la droite).

Les revendications de l’artisanat se sont articulées autour de quatre axes majeurs : le développement économique avec l’accès des TPE aux marchés public, la lutte contre la concurrence déloyale ; le développement durable avec la mise en œuvre d’une politique ambitieuse de rénovation énergétique et une analyse des projets en coût global ; la politique du logement, avec l’encouragement des projets de construction via les PLU et les Scot ; enfin la formation professionnelle avec notamment le développement de l’apprentissage, une meilleure information des jeunes sur les métiers de l’artisanat et une adaptation de l’offre de formation aux besoins des entreprises.

Cette assemblée générale a également permis de faire le point sur les résultats de l’observatoire des marchés publics du BTP du Lot où, après un vif débat entre les élus présents et les artisans, il a tout de même pu être constaté une amélioration des pratiques et du nombre de marchés attribués à des entreprises lotoises.

Jocelyne Blaser du CRC BTP (cellule économique régionale de concertation du BTP) a quant à elle présenté les chiffres de la conjoncture du BTP sur le département avec une baisse globale d’activité sur 2015 compensée en partie par un dernier trimestre un peu mieux orienté. Selon les prévisions, le marché de la rénovation énergétique sera le plus porteur en 2016.