Gilles SACKSICK et Michel ZACHARIOU invités d’honneur de Goujoun’Art

Le peintre Gilles SACKSICK et le sculpteur Michel ZACHARIOU sont les invités d’honneur de la cinquième biennale de Goujoun’Art du 2 au 10 juin à Goujounac (Lot)

.

.Michel ZACHARIOU

Michel Zachariou est né à Paris en 1942. Dès 16 ans, il entre comme ajusteur-monteur dans un atelier de fabrication de presses pour imprimerie.  Très tôt préoccupé de « ne pas vendre son temps à un patron », il travaille un temps à son compte comme concepteur de machines à imprimer. Puis c’est la rupture complète : quittant Paris pour la Côte d’Azur, il gagne sa vie à fabriquer et vendre des bijoux, devient même tisserand… Enfin durant cinq saisons, il va ouvrir une crêperie très fréquentée à Biot. Cette activité lui vaudra huit mois par an de temps libre, ainsi qu’une solide indépendance financière pour les années à venir.

Cette liberté lui permet alors, vers l’âge de 30 ans, de se replonger dans ce qui a marqué son enfance : l’habileté pour le modelage de la terre. D’abord simple activité artisanale, sa pratique s’approfondit et attire l’attention d’artistes confirmés. La rencontre avec le grand sculpteur Etienne-Martin, alors enseignant aux Beaux-Arts de Paris, le persuade qu’il vient d’entrer dans une véritable démarche artistique.

Installé depuis 1971 dans le Lot, il garde la même volonté d’autonomie. Tout en transformant une ancienne grange en habitation-atelier, il poursuit son travail de la terre cuite et du bronze, à sa manière bien à lui et en toute indépendance, à l’écart des courants esthétiques et des contraintes marchandes. Il assure lui-même la cuisson de ses terres et la fonte de ses bronzes, à l’aide de fours et brûleurs de sa fabrication.

Après de nombreuses expositions en France et à l’étranger, Michel Zachariou a continué ce travail très personnel, sans plus éprouver le besoin de l’exposer, sinon en participant à des manifestations collectives d’amis artistes. Sa dernière exposition personnelle dans le Lot remonte à 1984 (Cahors, salle de la Préfecture). Par ailleurs une grande partie de son temps a été occupée par des commandes publiques émanant de collectivités régionales et locales.

Il a conçu et réalisé pour le nouvel Hôtel départemental de Cahors, 24 mètres de « Murs habités », où figurent 670 personnages en terre cuite.

En parallèle de son travail de sculpteur, Michel Zachariou est l’auteur de plusieurs réalisations monumentales conçues pour animer l’espace public. Pour la ville de Cahors notamment, il a créé en1989 la Fontaine musicale (disparue) et en 1997 l’Horloge monumentale à billes, reconnue comme une attraction touristique majeure.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.