Les demoiselles de Rochefort

La Première séance présente Les demoiselles de Rochefort
Samedi 9 décembre 2017 à 21h00 au cinéma l’Atalante à Gourdon

Danielle Darieux avait 100 ans, les Demoiselles ont 50 ans.

L’Atalante, le cinéma de Gourdon (Lot) vous ouvre les portes de ce mois de fêtes (il y en a plusieurs), avec une œuvre hors du temps. Jacques Demy filme la fin d’un rêve que l’on ne savait pas si immédiat.

1967, le film Les Demoiselles de Rochefort offre au public une comédie musicale multicolore et enchanteresse. Avec comme décor leitmotive la place Colbert, poumon de Rochefort. On en prend plein les yeux, la joie déborde. Chorégraphié à la manière d’un Maritie et Gilbert Carpentier, une émission de télé qui voudrait apprivoiser la couleur. Le film aidé, dès son arrivée par Gene Kelly, prendra une direction chorégraphique, cher à l’acteur et danseur américain, (à croire qu’il a réécrit certaines scènes) pour dynamiser ses entrées. Si tout le monde fredonne les chansons de Michel Legrand, c’est pour ne pas oublier le bonheur que procure le film ! Une jouvence.

Qui n’a pas envie de traverser l’écran ? Les Demoiselles sont devenues une “madeleine de Proust” pour beaucoup de spectateurs. Un bonheur toujours retrouvé. Un rendez-vous avec ses interprètes (Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, George Chakiris, Danielle Darrieux, Michel Piccoli, Jacques Perrin et Gene Kelly), et ces plans aux façades de couleurs acidulées.

Ce film limpide baigne dans la lumière, gommant la grisaille. Ce monde pastel suffit-il à rendre heureux ? Un monde lumineux dans lequel on retrouve pourtant la problématique des Parapluies de Cherbourg (Palme d’Or 1964), croisement des personnages, identités, rencontres, dislocation familiale.

Réalisé trois ans après Les Parapluies, Les demoiselles servent une sorte de bonheur idéalisé proche de l’opérette. C’est peut-être la raison pour le film fonctionne toujours aussi bien, cinquante après sa sortie.

Une projection-débat animée par Alain Chêne et organisée par l’association IDÉtorialLes Actualités Locales au Cinéma“.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.