Mise en circulation du “SOL SI” début 2016 dans le Grand Cahors

sol

Un exemple de billet de SOL

En gestation depuis plus de deux ans, le sol si, monnaie complémentaire locale, devrait être mis en circulation début 2016 dans le Grand Cahors et le sud du Lot. Reste encore des bénévoles à convertir

Pour échanger autrement, une association parie sur une nouvelle monnaie baptisée le sol si. Militant converti, Cyrille Garcia lance un appel aux bénévoles.

Comment est né ce projet de monnaie locale ?

Il est né il y a plus de trois ans. Il a été lancé par un groupe de citoyens réuni dans une association, le CLAS, comité local d’agrément du sol lotois. Cette association cadurcienne s’est développée. Aujourd’hui l’outil est opérationnel : les billets sont prêts à être imprimés.

En quoi consiste cette monnaie parallèle ?

C’est une monnaie complémentaire comme le céou en Bouriane. On a choisi de créer une monnaie légale, supervisée par la Banque de France, qui a une contrepartie en euro. Un sol si équivaut à un euro. Cette monnaie locale sera lancée sur le Grand Cahors, le bassin sud jusqu’à Castelnau-Montratier et la zone de Prayssac.

Quel est concrètement son intérêt ?

Il existe beaucoup de réseaux comme les circuits courts, les AMAP ou des réseaux d’associations très importants. L’idée est, avec cette monnaie, d’ajouter un outil pour développer ce réseau, en adhérant à une charte portant des valeurs éthiques et solidaires. L’objectif est de créer du lien et aussi de relocaliser l’économie. Une monnaie locale complémentaire crée de la richesse car elle circule beaucoup plus vite que les euros dans un territoire donné. C’est aussi faire de l’éducation populaire et sensibiliser les citoyens à devenir «consomm’acteurs».

De quoi avez-vous besoin pour que ça marche ?

L’idée du CLAS, n’est pas de créer un réseau fermé entre quelques utilisateurs (qu’on appelle les solistes) et les prestataires qui adhérent à la démarche. Il faut aller chercher d’autres personnes. Nous avons déjà une trentaine de prestataires (artisans, entreprises…) qui sont d’accord. C’est le même principe que les tickets restaurant. On lance un appel aux bénévoles pour qu’ils nous aident, quelques heures par semaine, à démarcher de nouveaux prestataires, à les suivre et à faire de l’animation citoyenne. On a également besoin du soutien d’une collectivité.


Deux réunions et un service civique

Pour pouvoir lancer le sol si début 2016, le CLAS lance un appel urgent aux bénévoles. L’association vient de recruter un jeune salarié en service civique avec la Ligue de l’enseignement qui prendra ses fonctions début octobre. Prénommé Michka, il sera présenté lors de la réunion sur le sol si organisée lundi 28 septembre à la MJC de Cahors à 19 heures. Une autre réunion est prévue le 13 octobre à 20 heures à la salle de la mairie de Prayssac. Il est à noter que le 10 octobre, le CLAS participera à la journée Biotonome du réseau Biocoop, organisée place des Républicains espagnols à Cahors. Contact au 06 87 13 41 09 ou 06 98 08 20 27/www.sol-si.fr


Le chiffre : 1

Sol Si > vaut 1euro. Cette monnaie se présente sous forme de billets infalsifiables de 1 à 50 sol sis qui seront imprimés au Crédit coopératif de Toulouse.

Propos recueillis par A. Lecomte de La Dépêche

_________________________________________________________________________________________________

Le Céou

Rappelons que la monnaie locale du Pays Bourian est le Céou, il a été   mis en circulation  le samedi 8 mars 2014 à Gourdon