Qui sera tête de liste pour l’union de la droite aux Régionales?

régionDans une déclaration adressée à la presse, mardi, Jacques Gailhard, se désolidarise d’Aurélien Pradié et souhaite la candidature de Michel Roumégoux, comme tête de liste pour l’union de la droite aux Régionales de décembre.

Aurélien Pradié lui répond.

Jacques Gailhard déclare : “Depuis plusieurs jours, la bataille larvée fait rage au sein de la Droite et du Centre Lotois pour savoir qui conduira la liste pour le Lot aux Régionales de décembre prochain sous le leadership régional de Dominique Reynié.

Le Lot est une terre très ancrée à gauche et pas un seul élu au sein de l’Assemblée départementale ne représente notre mouvement. Seule une liste d’union de l’UDI et des « Républicains » peut espérer renverser cette tendance tant ici qu’au niveau de la grande région Midi-Pyrénées – Languedoc Roussilon que les socialistes nous ont concocté ! Cette union est actée par nos instances respectives ! En ce sens, il me semble qu’un chef de file « Les Républicains » dans le Lot ne serait pas le meilleur choix même si je le regrette vraiment, il faut se rendre à l’évidence. Parmi les candidats actuels pour être tête de liste, seul Michel Roumégoux, UDI, ancien député-maire de Cahors devient crédible. Il est le seul à pouvoir rassembler largement avec une forte présence de notre Mouvement sur la liste des 5 titulaires et 2 suppléants. D’autant qu’Aurélien Pradié , que j’ai aidé depuis ses débuts en politique n’est plus le rassembleur qu’il disait être, il faut pour cela une capacité d’écoute, des valeurs bien chevillées, une vraie proximité respectable avec les acteurs du parti en dehors des visites officielles, ranger son ambition parfois au placard pour ne pas tirer la couverture qu’à soi tel un narcissique et enfin avoir le respect de ses partenaires. Un homme d’union ne s’improvise pas, ne se construit même pas, ces qualités sont dans les gênes à l’exemple de M. Raffarin.

Être élu du peuple ne suffit pas et souvent révèle la nature d’un homme, fomenter, menacer, diviser pour mieux régner n’est plus d’actualité comme au temps du Prince Murat sous Bonaparte.

Alors au nom de notre mouvement « Les Républicains », je dis oui à une liste d’union mais pas à n’importe quel prix et pour ma part sans ambition personnelle !”

Jacques Gailhard et un grand nombre de militants et sympathisants,

Délégué « Les Républicains » de la 1ére circonscription du Lot

Jean Claude Bonnemere La Vie Quercynoise
_____________________________________________________________________________
La réponse d’Aurélien Pradié: 
Et vlan ! Aurélien Pradié lâché par les siens ? Le maire de Labastide-Murat ne veut pas y croire : «Jacques Gailhard perd les pédales, assure-t-il. Les militants sont furieux. Il fait l’objet d’un dossier de suspension de ses fonctions de délégué, en instruction au siège national. Plusieurs dizaines de militants se sont plaints depuis des mois de «son manque de sérieux dans ses missions, de fautes lourdes constatées, de comportements inappropriés». Il ne représente plus rien. Sa réaction d’aujourd’hui est pathétique. Je me passe volontiers de son soutien. L’attelage avec Roumégoux devient comique. Les vieilles barbes ne supportent pas de voir émerger la nouvelle génération. Je porte un espoir et ils ne supportent pas de tourner la page. Pourtant leurs échecs sont nombreux ! Depuis quelques mois, je suis la cible de tous les complots. Il faut éliminer les jeunes à tous prix. J’ai la responsabilité de faire le ménage et mettre de l’ordre dans la maison. Je vais le faire. Sans trembler. Quand ils auront réalisé un quart du travail accompli notamment à Labastide-Murat, ils pourront commenter…. Je vais annoncer dans quelques jours la constitution d’un «conseil des sages», sans les diviseurs. Je n’ai pas peur de déranger. Il faut simplement être solide pour supporter ces nombreuses mesquineries».
La Dépêche Laurent Benayoun.

1 commentaire pour “Qui sera tête de liste pour l’union de la droite aux Régionales?

  1. jevouslis
    mercredi, 15 juillet 2015 à 10:09

    C’est peut-être si nous arrivons à nous informer que nous pourrons faire des élections quelque chose de plus démocratique et éviter que la politique ne soit que magouilles et échange d’insultes. Il est peut-être préférable de voter pour un programme que pour des personnes, pour cela il faut connaître ces programmes, avoir une idée de ce que nous désirons pour notre nouvelle grande région, et comme tout ce que nous désirons n’est pas réalisable, essayer de hiérarchiser nos attentes, qu’est-ce qui est le plus important pour nous ? Un développement économique maximal ? Une meilleure répartition des richesses ? L’avenir de nos enfants ? Le lien social ?…

Les commentaires sont fermés