Revalorisation du patrimoine bâti en milieu rural au service du développement démographique.

Rencontre insolite entre patrimoine mondial de l’UNESCO et petits villages LOTOIS…

« Rencontre de travail sur La revalorisation du patrimoine bâti en milieu rural au service du Développement démographique ». C’est la thématique de l’atelier de 2 jours qui vient de s’achever aux JUNIES du 21 au 23 octobre. Durant ces 2 jours, Didier LALAISON Chargé d’affaires en construction, Biologiste de l’habitat et dirigeant de l’entreprise Le Domaine Templier a reçu Christophe WOEHRLE Chargé de mission Patrimoine, Culture et Développement de la ville de NEUF BRISACH, la cité VAUBAN patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les deux hommes se connaissent depuis longtemps et leur investissement professionnel et personnel commun pour le patrimoine bâti les a amenés à partager à plusieurs reprises leurs travaux. Tous deux ont décidé de prendre part dans le développement de leur patrimoine régional respectif.

Après une carrière de Manager en Construction à l’international, Didier choisit le Lot pour s’y installer en famille et se consacrer à sa passion du bâti ancien. Selon lui c’est une des régions les plus riches du point de vue patrimoine. On retrouve cette richesse qualitative du bâti partout jusque dans les maisons des petits villages.

Didier est impliqué depuis de nombreuses années sur des projets d’achat, vente et rénovation de biens anciens. Ancien Manager technique et financier, impliqué sur de nombreux grands projets à travers les régions Il a à cœur d’apporter son expérience économique et technique au service du monde rural :

« Aujourd’hui dans le LOT, la démographie rurale n’est pas très bonne et l’activité économique non plus. Une des pistes d’amélioration est de favoriser l’accès à la propriété des jeunes et l’emploi local. Le point commun à ces deux vecteurs de croissance est l’activité immobilière.

L’immobilier est l’une des clefs majeures de la vie future de nos villages.

Il faut des logements accessibles et attractifs, pour maintenir une population locale qui se renouvelle. Le Lot regorge d’une richesse bâtie laissée par les anciens qui ne demande qu’à être exploitée, car elle est source d’économie locale. L’activité du bâtiment a toujours été le premier maillon économique qui entraîne les emplois directs et induits. Favorisons l’installation de nouvelles familles dans nos villages et nous permettrons une dynamique, de l’emploi.

De l’attractivité de nos communes dépend la place plus ou moins importante qu’elles occuperont, dans le futur.

Elus, acteurs économiques et professionnels avons à repenser les démarches et services de l’accès à la propriété et à nous impliquer réellement pour perpétuer cette richesse de patrimoine rural, qui nous a été offerte.

Favorisons la réhabilitation de toutes les habitations inoccupées du Lot alors nos villages et leur économie auront une autre allure !

Nous avons décidé de travailler sur des pistes de développement de l’accès à la propriété pour le bâti ancien; encore trop de biens immobiliers sont inutilisés. Nous avons voulu aller plus loin en pilotant un projet de réhabilitation de ces biens anciens inoccupés, afin de faire venir du monde dans nos villages et accroître l’économie locale. Il s’agit de recenser les biens inoccupés d’un village, de les évaluer, de favoriser leur vente et d’accompagner le projet d’acquisition et de rénovation de ces biens. Nous avons démarré ce travail sur LES JUNIES avec la mairie, avec comme objectif de faire revivre 5 logements. Grâce à ce projet pilote nous espérons pouvoir standardiser/optimiser la méthodologie. Ensuite nous devrions pouvoir, avec du soutien, la déployer sur une dizaine de villages environnant. Avec l’analyse de l’ensemble des réalisations, une modélisation de la méthode permettra une répétition plus étendue.

J’ai fait appel à Christophe WOEHRLE, car les moyens mis en œuvre par une cité patrimoine de l’UNESCO permettent des partenariats qualitatifs et éprouvés et des soutiens pour le développement raisonné du logement qui sont très intéressants. »  

Christophe, docteur en histoire, travaille beaucoup sur le devoir de mémoire et publie régulièrement des livres sur ses recherches entre l’Allemagne et la France. Ses fonctions managériales dans le domaine du développement économique du patrimoine de la ville de NEUF BRISACH en Alsace à la frontière de la France, l’Allemagne et la Suisse l’impliquent fortement dans les choix de développement économiques régionaux.

« Soucieux de l’enjeu du développement de notre ville, je suis très attaché à cette approche technique et financière des cabinets d’ingénierie et aux travaux de Didier sur les rentabilités financières de projet. Il a toujours eu cette approche vers des outils techniques et financiers simplifiés. Il y a encore 5 ans avant qu’il mette son expertise au service du bâti Lotois, nous échangions beaucoup, à titre privé, sur la Biologie de l’Habitat (l’étude des différents paramètres du lieu, du cadre bâti et des différents aménagements quant à leur impact sur l’équilibre et la santé des habitants et de la Biosphère) et professionnellement sur les modèles économiques à venir et leurs enjeux politiques. A l’époque chaque projet à l’international ouvert impliquait l’équivalent du budget annuel d’un département moyen français sous sa responsabilité directe. Il a été très rapidement repéré par l’élite des Project Office grâce à la mise en place d’outils de gestion analytiques performants, visuels et transparents, encore utilisés aujourd’hui. Nous avons des parcours de vie et professionnels différents et pourtant en finalité enrichis de notre expérience et de notre recherche de l’excellence, nous en revenons toujours à l’échelle humaine. Son choix de se tourner vers le milieu rural m’a un peu surpris au départ mais au final, son approche est très visionnaire»

Ces deux jours d’ateliers de mise en commun des connaissances et les recherches de synergies possibles de développement entre les deux bassins économiques très différents ont été très enrichissants.

Didier LALAISON et Christophe WOEHRLE ont pu travailler sur les transpositions possibles dans les villages du LOT, des outils et partenariats mis en place par la ville de NEUF BRISACH afin de faciliter l’accès à la propriété et la mise en place de logements locatifs. Dans l’autre sens ils ont réfléchi à l’exploitation des outils de gestion de projet utilisés sur la rénovation de certains biens immobiliers du LOT afin d’établir des protocoles et des modélisations standards, utilisables sur le plan de développement de la cité VAUBAN.

La prochaine session d’études a d’ores et déjà été fixée courant décembre dans le LOT et en janvier en Alsace. Ce partenariat insolite entre un Docteur en histoire et un Biologiste de l’Habitat promet, c’est sûr d’être novateur !

Christophe WOEHRLE
Chargé de mission Patrimoine, Culture et Développement de la ville de NEUF BRISACH, la cité VAUBAN patrimoine mondial de l’UNESCO
Didier LALAISON
Chargé d’affaires en Construction, Biologiste de l’Habitat et dirigeant du Domaine Templier

1 commentaire pour “Revalorisation du patrimoine bâti en milieu rural au service du développement démographique.

  1. brigitte bachelier
    jeudi, 24 octobre 2019 à 23:44

    Quel bonheur de vous lire!
    A chaque randonnées dans la campagne lotoise que j’adore, je suis triste en voyant le nombre de maisons abandonnées, si belles! Qui seraient tellement plus belles si on leur redonnait vie!
    Encouragements pour vos projets d’une lotoise de cœur.

Répondre à brigitte bachelier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.