Rendez-vous “Innover pour créer de l’emploi” par Le Mouves, Mouvement des entrepreneurs sociaux

innovation sociale150 à 200 participants sont attendus à Figeac, pour relever le défi de «L’emploi pour tous», avec le Mouves. Le Mouvement des entrepreneurs sociaux espère favoriser des coopérations et partenariats.

Dans quelques jours, Le Mouves va lancer son premier défi de «L’emploi pour tous», à Figeac. C’est une première, jamais ce Mouvement des entrepreneurs sociaux, regroupant près de 500 entreprises françaises, n’avait organisé cet événement en milieu rural. Mercredi 4, jeudi 5 et vendredi 6 novembre, c’est donc à Figeac, que chacun va mettre ses initiatives et performances économiques et sociales au service des autres, avec la volonté d’essaimer des initiatives, des innovations pour créer de l’emploi. Puis, ce sera Paris, Lyon et Lille.

Entre 150 et 200 personnes sont attendues à Figeac, Espace Mitterrand : des entreprises, des élus, des chercheurs, des étudiants et des citoyens.

«L’association FigeACteurs, Pôle territorial de coopération économique, a réfléchi à la façon d’attirer des gens sur notre territoire et de former des compétences. C’est autour de trois thèmes que nous proposons de relever ce défi de l’emploi à Figeac », annonce Dominique Olivier, le président de FigACteurs et administrateur au Mouves.

La mobilité, l’intégration par le travail, les réseaux, seront donc ces trois problématiques sur lesquelles des initiatives pourraient se mettre en œuvre à l’issue de cette rencontre.

Un rendez-vous d’affaires et des partenariats

«Notre souhait est de croiser une réalité locale qui est la nôtre avec ce réseau national, et d’intégrer des réseaux plus larges», insiste Pierre Lafragette de FigeACteurs.

C’est grâce à un «Huis Clos business», jeudi matin, que les entreprises locales et les entreprises sociales du Mouves se retrouveront pour un rendez-vous d’affaires. «Il y a des gens qui ont des problématiques, et d’autres qui ont des solutions. On pourra confronter nos questions avec les réponses apportées ailleurs. Avec pour finalité de ce défi Mouves, d’aboutir à la signature de plusieurs partenariats», avance Dominique Olivier, qui a l’ambition d’en concrétiser au moins 5.

Un territoire attractif et une place pour chacun

Pour cela, les organisateurs s’appuieront aussi sur des ateliers «accélérateurs d’idées» ou encore l’intervention de plusieurs entrepreneurs sociaux, dont Saïd Hammouche de Mozaïk RH, qui a déjà accompagné vers l’emploi plus de 2 500 jeunes diplômés originaires des banlieues. Ces temps forts du jeudi après-midi sont ouverts à tous et gratuits.

«On n’oppose pas l’économie classique et l’économie sociale, intervient Didier Dautriche. On montre qu’elles sont complémentaires. Et que c’est en travaillant tous ensemble que le territoire sera attractif et donnera sa place à chacun, qu’il ait un handicap, soit en réinsertion, etc.», intervenait le secrétaire de FigeACteurs.


Les étudiants partie prenante

Dès mercredi, ce sont des étudiants qui ouvriront cet événement, en mettant en commun leurs travaux sur les moyens de rendre ce territoire rural attractif. Des jeunes de l’IUT figeacois, mais aussi du lycée agricole de La Vinadie, de la Toulouse Business School ou encore de l’école nationale supérieure agronomique de Toulouse, plachent déjà sur le sujet depuis plusieurs jours.

Dans l’après-midi, les participants au Mouves seront conviés à visiter la recyclerie de Regain, un bel exemple d’emplois dans l’économie sociale.

Notez que ces trois jours s’achèverront, vendredi, par la visite des Fermes de Figeac, une coopérative agricole.

Renseignement sur : www.mouves.org