Restauration de l’église de Goujounac

goujounac chevet

Saint-Pierre-ès-Liens chevet

Classée depuis 1977 à l’inventaire des monuments historiques, l’église Saint-Pierre-ès-Liens de Goujounac, est un édifice Roman étiré en longueur (voir photos), en raison du doublement de sa nef au XIIIe siècle. Elle se distingue surtout par son tympan extérieur, sur le côté, représentant le christ en majesté. Si l’édifice a été déjà rénové par le passé, d’importants travaux de réfection s’avèrent aujourd’hui indispensables et urgents : couverture en lauzes à refaire, (couverture gélive qui prend l’eau), toiture à revoir et à consolider. Des travaux intérieurs sont également à effectuer. Pour ces derniers l’accord de principe de subventions a été déjà signé.

 Pour l’extérieur, une demande de subventions a été demandé.

Mercredi 24 juin, Catherine Ferrier, préfète du Lot était sur les lieux de restauration en compagnie du maire, Jacques Roux ; de Pierre Sicard, responsable des Bâtiments de France et de son équipe ; de Laurent Roturier, directeur de la Drac Midi-Pyrénées ; de Françoise Delmard, ingénieur patrimoine ; de Valérie Gaudard, conservateur des Monuments historiques. Un accord de principe a été décidé pour cette restauration extérieure qui devrait s’effectuer courant 2016. Avant la visite de l’église, la préfète avait visité le village avec le maire et était subjuguée par la richesse de son bâti ancien dont la restauration a été réussie et par la halle ouverte au cœur du village, réalisée à l’époque par l’ancien maire, Christian Belmon.

Rappelons que tous les 2 ans Goujounac est le théâtre de la grande exposition Goujounart qui a su magnifiquement exploiter la beauté et l’authenticité de ce village.