Sculpture, Assemblage, Land-Art et Street-Art à Goujoun’Art 2018 du 2 au 10 juin

Michel ZACHARIOU (Sculpture)

La sculpture de Michel Zachariou vous inspire? dites nous le. Un petit texte.. un petit poème… Une photo… vous l’avez fait ou vous l’avez trouvé, faites nous en cadeau…

Fernando COSTA (Assemblage)

Vincent CAVALIE (Land-Art)

Sean LEGRAND (Street-Art)

 

10 commentaires pour “Sculpture, Assemblage, Land-Art et Street-Art à Goujoun’Art 2018 du 2 au 10 juin

  1. mercredi, 6 juin 2018 à 10:23

    Je suis touché par vos écrits qui expriment votre compréhension et votre sensibilité pour mon travail.
    Je vous remercie toutes et tous. Michel Zachariou

  2. jevouslis
    samedi, 2 juin 2018 à 14:20

    La sculpture de Michel Zachariou vous inspire? dites nous le. Un petit texte.. un petit poème… Une photo… vous l’avez fait ou vous l’avez trouvé, faites nous en cadeau…

  3. lelotois
    samedi, 2 juin 2018 à 11:21

    L’Insoutenable Légèreté de l’être…

  4. atelier écriture
    vendredi, 1 juin 2018 à 21:01

    Dans le pli de ta robe relevée, ton corps puissant apparaît comme une masse légère
    D’où viens tu ? Toi qui respire
    De cet accent voluptueux et sensible, je ressens ton effacement
    Ton corps se penche et s’incline, ses arrondis vibrent,
    Où vas tu ?, j’entends tes pas, tu avances
    Dans le creux, à l’ombre de ton absence, c’est l’écho qui bourdonne
    Artiste sans artifice, l’harmonie règne par ta présence
    Marie Thérèse

    • carmpat
      samedi, 2 juin 2018 à 14:04

      I like it !

  5. Gabriel
    vendredi, 1 juin 2018 à 20:57

    Tu viens du sol
    Sec dur lourd
    Deux mains fermes molles
    Te battent te rendent sourd

    Ses mains te caressent
    Ses doigts te retournent
    Tu te défends et le blesse
    Le sculpteur t’enfourne

    Tu as de l’allure
    D’un coup tu es fier
    Tu prends des manières
    Tu es sculpture

    Regardez moi
    Mon ami et moi
    Tu restes droit
    Tu t’emplis de joie
    A t’admirer
    Nous restons coi

    Gabriel

  6. Eloi
    vendredi, 1 juin 2018 à 20:53

    Insouciante Tendresse
    Masses entassées 
    Se prélassent sans se soucier
    Du poids lourd enfermé 
    Tendresses adressées 
    Se mélangent sans se cacher
    Au bruit sourd de l’indignité 
    Généreuse contrariété 
    Se profile sans se regarder
    Du reflet flou imparfait
    Amour gai
    Libre, loin de penser
    La matière sage introspectée
    Eloi Montel

  7. Sylvie
    vendredi, 1 juin 2018 à 20:47

    Atterré
    Je me condense
    Je fais bloc
    Genou en terre je rassemble mes forces
    Rempart du temps
    Je m’use doucement
    La fluidité de la sève
    Coule dans mes veines d’ocre
    Je suis le feu, je suis la source
    Je suis la terre

    Sylvie

  8. Pascale
    vendredi, 1 juin 2018 à 20:01

    Replié dans la terre
    Informe est la matière
    O vie de misère

    Formes informes ou rondes
    Arêtes dures et plis profonds
    Figure d’une tombe

    Six morceaux de pierre
    Montés en pile éphémère
    Une chute certaine

    Pascale

  9. jevouslis
    vendredi, 1 juin 2018 à 17:33

    Solide, solide parce qu’ensembles, tendres, enlacés, présents. Stables et en mouvement. Je suis là, j’arrive, tu peux compter sur moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.