Solidarité Mali – 2 ambulances pour l’hôpital de Bandiagara

image_0073Le Pays Bourian et l’Amicale des sapeurs pompiers de Cazals doivent acheminer deux ambulances jusqu’à Bandiagara et assurer la formation du personnel de l’hôpital.

Pour cela, il nous faut des moyens.

Depuis 2007, le Pays Bourian coopère avec les communes de Dandoli et Soroly, situées dans le cercle (Département) de Bandiagara, en Pays Dogon au Mali.

Grâce à des financements du Ministère des affaires étrangères et de la Région Midi-Pyrénées, nous avons soutenu différents projets :

  • assurer la formation des femmes sur le thème : « Femmes élues et développement local »
  • mettre en place un chantier d’irrigation par le goutte à goutte pour la culture de l’échalote,
  • construire un stockage de céréales,
  • acheter des céréales pour assurer la sécurité alimentaire des populations quand la famine menace
  • aménager un musée sur le patrimoine Dogon.

Lors de nos missions, nous nous sommes aperçus que la population ne disposait d’aucun moyen de transport pour acheminer les malades, blessés ou femmes enceintes à l’hôpital de Bandiagara, situé à près d’une heure de route en voiture.

Les habitants se déplaçant à pied ou avec des ânes, ces ambulances permettront de sauver des vies.

Les services départementaux des pompiers du Lot et des Hautes Pyrénées, nous ont fait don, chacun, d’un véhicule de secours. Le Pays Bourian et l’amicale des pompiers de Cazals programment de les livrer au Mali début 2016.

Afin de réunir les fonds nécessaires à cette mission, nous organisons :

Une soirée de soutien

Samedi 28 novembre 2015 – A la salle l’Ostal à Rampoux 

18h30 apéro-concert avec le duo Des fourmis dans les notes

20h repas “Poules au pot”

Soirée Bal traditionnel avec Los Barjacaires

Renseignement et inscription au Pays Bourian : 05 65 41 70 30

Nous comptons sur votre générosité et votre présence.

.

Quelques informations sur le Mali

(ajoutées par Jevoulis)

mali

La Grande mosquée de Djenné

mosquee-djenne-mali

La Grande mosquée de Djenné au Mali est le plus grand édifice du monde en terre crue adobe (terre appelée “banco”). La cité de Djenné se situe dans la plaine alluviale du Bani, affluent du Niger.

Toute la communauté des habitants de Djenné prend une part active à l’entretien de la mosquée, dans le cadre de festivités annuelles, avec musique et restauration traditionnelles. L’entretien régulier de la mosquée est rendu indispensable par les caractéristiques du matériau fragile utilisé, qui subit une forte érosion par l’action conjuguée de la pluie, de l’insolation et des changements de température (générateurs de craquelures).

Pendant les jours qui précèdent les festivités, on prépare des quantités adéquates d’enduit, ce qui nécessite plusieurs journées de travail. L’enduit pâteux doit être remué périodiquement, ce qui revient généralement à de jeunes enfants qui jouent dedans – ce qui assure l’agitation nécessaire.

Les hommes jeunes montent sur les parois de la mosquée en s’aidant de l’échafaudage permanent constitué par les faisceaux de palmes plantés dans les murs et ils procèdent au crépissage complet de la mosquée à l’aide de l’enduit. Celui-ci est apporté en lieu et place par d’autres hommes. Une course a lieu en tout début du cérémonial, pour voir qui arrivera le premier avec son chargement d’enduit à la mosquée. Les femmes et les jeunes filles portent l’eau nécessaire à la fabrication de l’enduit ou utilisée par les hommes qui sont perchés sur la mosquée.

Tout le processus est dirigé par des membres éminents de la corporation des maçons. Les anciens, qui ont eux-mêmes dans le passé participé souvent au crépissage annuel, sont assis aux places d’honneur pour regarder se dérouler l’action.

La mosquée originelle abritait l’un des centres d’enseignement islamique les plus importants d’Afrique pendant tout le Moyen Âge. Des milliers d’étudiants sont passés par les madrassas de Djenné pour y étudier le Coran. Les quartiers anciens de la ville, y compris la mosquée, ont été inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1988, compte tenu de leur signification culturelle exceptionnelle.

 

Mosque_of_Djenné_2

Les branches de palmier insérées dans les murs absorbent les contraintes dues aux variations climatiques et servent d’échafaudage permanent pour les opérations d’entretien de l’édifice.

 

falaise de Bandiagara

falaise de Bandiagara

Village Dogon

Village Dogon

masque dogon

masque dogon

peinture pariétale

peinture pariétale

Voici un excellent documentaire sur le Pays Dogon.

Un petit détail: pour ceux dont les poules ont des puces, les Dogons ont peut-être quelque chose à vous apprendre…en fait, ils ont beaucoup de choses à nous apprendre.

.

 

2 commentaires pour “Solidarité Mali – 2 ambulances pour l’hôpital de Bandiagara

  1. jevouslis
    mardi, 24 novembre 2015 à 09:12

    À l’heure où le Mali vit des heures sombres, avec les attaques terroristes de la fin de semaine dernière, une belle initiative est en passe de se concrétiser. Le pays Bourian et l’Amicale des sapeurs-pompiers de Cazals doivent en effet acheminer deux ambulances jusqu’à Bandiagara et assurer la formation du personnel de l’hôpital. Depuis 2007, le pays Bourian coopère avec les communes de Dandoli et Soroly, situées dans le cercle (département) de Bandiagara, en Pays dogon, au Mali.

    Lors des missions effectuées, les délégations se sont aperçues que la population ne disposait d’aucun moyen de transport pour acheminer les malades, blessés ou femmes enceintes à l’hôpital de Bandiagara, située à près d’une heure de route en voiture. Les habitants se déplaçant à pied ou avec des ânes, ces ambulances permettront de sauver des vies humaines.

    Un beau geste de solidarité qu’il convient de saluer. Les deux véhicules de secours ont été donnés pour les services départementaux des pompiers du Lot et des Hautes-Pyrénées. Le pays Bourian et l’Amicale des sapeurs-pompiers de Cazals programment de les livrer au Mali au début de l’année 2016. Cinq pompiers cazalais participeront à ce voyage sous la conduite de Christian Lavergne : Guy Quentin, François-Xavier Le Seac’h, Gaëtan Yardin et Cédric Attalès. Leur séjour doit durer une semaine.

    Soirée de soutien à Rampoux

    Le pays Bourian et l’Amicale des pompiers de Cazals organisent une soirée destinée à récolter des fonds pour cette opération, samedi 28 décembre à la salle L’Ostal de Rampoux. A 18 h 30, apéro-concert avec le duo Des fourmis dans les notes. A 20 heures, repas, poule au pot, suivi d’une soirée bal avec les Barjacaires. Prix du repas : 16 €, 8 € pour les enfants.

    Renseignements et inscriptions au 05 65 41 70 30.

    La Dépêche

  2. allonsy
    jeudi, 19 novembre 2015 à 08:44

    Super!!! La video sur les Dogons…

Les commentaires sont fermés