Thierry Martin, maire de Cazals est décédé hier.

C’est vraiment un choc. Suis très attristée.
C’était une personne discrète mais très très active et indispensable sur
la commune….
Les Cazalais vont avoir du mal à compenser sa disparition.

Sylvie

5 commentaires pour “Thierry Martin, maire de Cazals est décédé hier.

  1. dep
    samedi, 1 juin 2019 à 21:27

    un grand drame , un bon médecin un ami qui a rejoint le ciel repose en paix ami
    rené

  2. M Hivart
    dimanche, 2 juin 2019 à 13:26

    Trop triste
    Toutes nos condoléances

  3. andré julien
    lundi, 3 juin 2019 à 11:00

    Etant notre voisin et notre docteur de famille, nous avons appris depuis 5 ans a le connaitre. Une personne simple discrète et très humaine qui a beaucoup fait pour son village.

    Il va beaucoup manquer aux cazalais.

    Nos sincères condoléances à la famille Martin.

    André et Marie-Jeanne JULIEN

  4. jevouslis
    jeudi, 6 juin 2019 à 12:24


    Mardi 4 juin à 15 h, c’est une foule impressionnante qui accompagnait le Docteur et maire de Cazals Thierry Martin à sa dernière demeure. Le rassemblement se déroulait devant le domicile de ses parents où il résidait. Ensuite une halte a été effectuée devant la mairie de Cazals dont il était le maire depuis 2001.

    Les pompiers de Cazals étaient en tête de cortège ainsi que le chef de gendarmerie de Cazals. Tout le monde politique du Lot était représenté autour du préfet Jérôme Filippini et du sous-préfet de Gourdon Jean-Luc Tarrega à savoir, Serge Rigal, Serge Bladinières, Véronique Chassaing et Nathalie Denis pour le conseil départemental, Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors, André Bargues, Jean Milhau, sénateur honoraire et ancien maire de Cazals. Tous les maires du canton et au-delà étaient présents. L’église a été vite remplie et beaucoup de personnes ont dû rester à l’extérieur.

    La messe a été chantée par la chorale de Cazals dirigée par Anke de Bruijn. C’est ensuite devant la tombe familiale que Marie-Jeanne Gairin a rendu un hommage à son ami de toujours, Thierry. Elle a relaté son parcours exemplaire avec beaucoup d’émotion et d’estime. C’est ensuite le préfet du Lot Jérôme Filippini qui a relaté sa brillante carrière, aussi bien médicale que politique.

    Pour Jacques Dupuy, maire de Montcléra : «Je perds un ami. Je n’oublierai jamais nos sorties culturelles dans Paris en marge du congrès des maires. Je perds un camarade (au sens politique du terme), au jugement pertinent et toujours tolérant.»

    Mireille Figeac, maire de Gindou, confiait : «Honnête, engagé, fidèle, dévoué, courageux, généreux, brillant, cultivé, modeste, les mots ne manquent pas pour qualifier Thierry. Nous n’avons pas pris le temps pour lui dire à quel point il faisait partie de notre vie.» Pour Pierre Marlard, maire de Frayssinet-le-Gélat : «Homme de conviction, il était soucieux de l’intérêt général. D’une grande gentillesse, il savait écouter. Le vide est immense pour l’action communautaire.»
    LaDepeche.fr

  5. Anonyme
    samedi, 8 juin 2019 à 08:43

    nous sommes encore sous le choc.C’est dans les petites choses du quotidien que l’esprit humaniste de Thierry Martin marquera les habitants de son village. C’était un homme Bien.

Répondre à M Hivart Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.