Peyrilles: Barbara Fierens gagne

La compétition équestre, organisée par Lot Endurance Team en partenariat avec le comité des fêtes du Dégagnazès, qui s’est déroulée toute la journée du dimanche 2 octobre, a été un franc succès. Il récompense les efforts accomplis depuis huit ans,…

Le projet Perform et le dispositif «Campus des Métiers Mecanic Vallée».

Ces deux projets sont le fruit de la coopération entre industriels, élus du territoire et Éducation nationale. Si Perform concerne la formation continue et courte des salariés, des demandeurs d’emploi et l’apprentissage ; Campus des métiers, sous la conduite de l’Éducation Nationale, assure la formation initiale sur une durée plus longue Puis, il y aura les Rencontres d’affaires de Mecanic Vallée, à Decazeville. Cette 19e édition se tiendra le 21 septembre, en présence de très nombreux donneurs d’ordre.
Les défis : centre de formation et compétitivité

Que vous inspire ce lien entre Ratier et la Mecanic Vallée ?

J.-F. C. J’ai mesuré dès mon arrivée à Ratier, il y a deux ans, tout l’intérêt de ce cluster qui nous offre une forte réactivité en travaillant avec des fournisseurs locaux plutôt qu’avec des partenaires éloignés. Toutes les entreprises membres de la MV s’appuient sur ce réseau de qualité aux performances et compétences multiples.

Quels défis attendent la Mecanic Vallée ?

Celui de la compétitivité, quel que soit le domaine d’activité. Nos donneurs d’ordre et leurs clients attendent toujours plus de qualité et de performance de nos produits, à des coûts moindres. Il faut se donner les moyens de réussir. Le défi du centre de formation ensuite qui va permettre de tisser des coopérations avec l’université, les écoles, etc., de veiller à bien préparer nos futurs salariés aux besoins industriels de demain.

Si je vous dis industrie du futur, numérique, Fab-Lab…

Nous poursuivrons les dossiers et les réflexions engagés. Nous participons déjà à un projet européen «Meman» sur l’amélioration des flux de matériaux dans l’usine et des flux de l’énergie, pour optimiser l’organisation et agir sur le développement durable.
Laetitia Bertoni La Dépêche