Allergiques, consultez la carte Vigilance des pollens

Cliquez sur la carte pour information en temps réel

1 Français sur 4 touché par une allergie respiratoire

L’exposition de la population aux pollens et aux moisissures constitue un enjeu de santé publique compte tenu du nombre de personnes concernées en France par des allergies plus ou moins invalidantes (rhinite, conjonctivite, asthme, etc.).

Environ 20% des enfants à partir de 9 ans et 30% des adultes sont touchés, soit une personne sur quatre.

La prévalence (nombre de cas dans une population déterminée) des pathologies allergiques respiratoires comme les rhinites saisonnières et l’asthme semble avoir augmenté ces dernières années dans les pays industrialisés.

Les sources de la gêne respiratoire proviennent :

  • à 50% des pollens venant des arbres (bouleau, aulne, cyprès, noisetier), herbacées (vulpin, ambroisie, armoise, etc.)
  • à 10% des moisissures : il s’agit de champignons microscopiques qui se répandent sur tous les supports (textiles, sols, papiers peints, produits alimentaires plantes, etc.)
  • à 40% des acariens, poils d’animaux, et poussières diverses.

La surveillance des pollens et des moisissures

La mise en place d’une surveillance nationale permet d’informer les personnes allergiques et les professionnels de santé des dates d’émission et des concentrations de pollens et de moisissures dans l’air ce qui permet d’adapter les traitements et les comportements, et ainsi de réduire les effets sur la santé.


Recommandations comportementales
pour limiter l’exposition aux pollens
Populations allergiques aux pollens  
Pendant la période pollinique concernée* :

Chez soi :
- Se rincer les cheveux le soir, car le pollen se dépose en grand nombre sur les cheveux ;
- Favoriser l’ouverture des fenêtres avant le lever et après le coucher du soleil, car l’émission des pollens dans l’air débute dès le lever du soleil ;
- Éviter l’exposition aux autres substances irritantes ou allergisantes en air intérieur (tabac, produits d’entretien, parfums d’intérieur, encens, etc.).

A l’extérieur :
- Éviter les activités extérieures qui entraînent une sur-exposition aux pollens (tonte du gazon, entretien du jardin, activités sportives, etc.) ; en cas de nécessité, privilégier la fin de journée et le port de lunettes de protection et de masque ;
- Éviter de faire sécher le linge à l’extérieur, car le pollen se dépose sur le linge humide ;
- En cas de déplacement en voiture, garder les vitres fermées.

Être encore plus attentif à ces recommandations en cas de pics de pollution atmosphérique. Des informations sur les épisodes de pollution atmosphérique et les recommandations à suivre sont disponibles sur le site de l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air de votre région.

Vous pouvez obtenir des informations sur les plantes allergisantes, les émissions de pollens, les périodes et les régions concernées, en vous référant aux sites :
- du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) ;
- de l’Association pollinariums sentinelles de France (APSF) ;
- de l’Association agréée de surveillance de la qualité de l’air de votre région.

Il s’agit de recommandations générales qui sont à adapter selon les cas avec le médecin traitant.

 

1 commentaire pour “Allergiques, consultez la carte Vigilance des pollens

  1. Aline Vathese
    mercredi, 18 avril 2018 à 23:43

    Autrement dit, trois français sur quatre ne sont pas concernés, parce que leur système immunitaire n’a pas été détruit par la pollution, la malbouffe
    il faut toujours voir le côté positif d’une mauvaise information…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.