Cahors: Ce millésime est décrié, bon pour les uns, moins pour les autres.

vin-2Pour avoir une idée plus précise sur le devenir de la prochaine récolte, nous avons demandé au régisseur du Château Eugénie, ce qu’il pouvait nous en dire. Jérôme Couture a donné ses sentiments et appréciations sur les vendanges actuelles.

Ce millésime est décrié, bon pour les uns, moins pour les autres. Quel est votre avis ?

Il se présente bien, malgré le manque d’eau. Cependant, les vins sont puissants sur le fruit et ce n’est pas un défaut.

Faut-il faire nécessairement une différence entre les vignes de coteaux et celles en terrasses ?

Oui, cette année le coteau est plus qualitatif que la vallée, grâce aux conditions météo. À noter que trois années sur cinq, c’est souvent comme ça.

La pluie, maintenant, pourrait-elle changer la donne pour une année meilleure ?

Non. Certaines parcelles souffrent moins, mais actuellement les jeux sont faits et pas possible de changer le cours des choses.

La qualité et la quantité seront peut être les deux éléments qui vont peser sur les vendanges. Quand pensez-vous ?

Cette année est du domaine du qualitatif, plus que quantitatif. Il y a eu du soleil en juillet et août, mais moins de fruits avec le printemps pluvieux que nous avons connu. Cela va jouer ainsi sur la production.

La montée en puissance et les ventes du Cahors semblent être sur la bonne voie. Peut-on envisager ceci comme une fin de crise ?

Difficile à évaluer, car dans le domaine agricole les hauts et des bas ont toujours existé. Dans la viticulture, c’est identique, et il est nécessaire de vivre et de travailler avec.

II faut espérer que 2016 réponde aux aspirations des passionnés de bons vins et puisse satisfaire aussi l’ensemble des acheteurs. Le travail d’une année trouve son résultat maintenant. Souhaitons à tous les viticulteurs, comme ils le font chaque fois, de nous donner l’occasion de satisfaire notre plaisir à consommer et cela bien sûr en toute modération.

La Vie Quercynoise

 

1 commentaire pour “Cahors: Ce millésime est décrié, bon pour les uns, moins pour les autres.

Les commentaires sont fermés