Cahors, Grand Cahors, vœux du maire: les projets pour 2018

le chantier du musée Henri-Martin débutera cette année. « Dès le mois de mars, les entreprises, locales pour la plupart, contribueront à écrire l’histoire. Elles formeront l’écrin du futur musée pour les décennies à venir. Le lieu abritera les collections des artistes passés en Quercy, Henri Martin et les surréalistes, mais aussi celles issues du père de la IIIème République, Léon Gambetta » a lancé l’élu.

> la construction du complexe cinéma de centre-ville sera engagée dès le mois de septembre. « C’est pour son pouvoir d’évocation, pour l’histoire qu’il représente, notamment pour de nombreuses générations, pour les sentiments qu’il suscite, que nous avons choisi, collectivement, le nom du futur cinéma. J’ai le plaisir aujourd’hui de vous le livrer, en primeur. Son nom ? Le Grand Palais, en référence à son aïeul, Le Palais, situé place de la Libération, dans lequel se sont pressés tant et tant de Cadurciens. Là encore, j’y vois la poursuite d’une histoire et celle d’un patrimoine » a annoncé le maire.

> un projet de restructuration des Halles sera mis en chantier « en partenariat avec les étaliers, dès le second semestre » : « recomposer les circulations des clients, augmenter la perméabilité avec l’extérieur, restructurer les îlots, conforter l’offre et sa diversité, autant d’objectifs qui seront concrétisés à travers ce projet ».

> la rénovation des rues du secteur sauvegardé va se poursuivre. Après les 51 rues requalifiées depuis 2016, 15 seront mises en chantier cette année. D’ici à 2020, toutes les rues du secteur sauvegardé auront été rénovées améliorant sensiblement le paysage urbain

> « Les habitants, les passants et les commerçants bénéficieront d’une police municipale pilotée par un nouveau chef de service. Aidés d’un déploiement complémentaire de la vidéoprotection au centre mais aussi à Terre-rouge, les agents de la police municipale effectueront davantage de patrouilles de terrain sur la base d’une amplitude horaire élargie. L’équipe, constituée de 10 agents contre 6 jusqu’à présent, travaillera ainsi jusqu’à 20 h le soir afin d’améliorer la tranquillité publique, qui constitue un droit fondamental de nos concitoyens. »

> pour accompagner la destination, les offres d’hébergement s’étoffent et visent à augmenter la durée de séjour des visiteurs. « Après l’ouverture du Best Western et du CHAI, le chantier engagé par Bruno Pivaudran, ancien capitaine d’industrie dans le nord du Lot, est une preuve supplémentaire de la confiance que procure ce territoire. Avec 139 chambres au terme de l’agrandissement et le passage sous enseigne Ibis et Ibis Budget en lieu et place de Kyriad, Cahors disposera, d’une offre modernisée et augmentée en deux et trois étoiles » s’est félicité le président de l’agglo.

> l’agrandissement de l’usine Pierre Fabre au Peyrat et la reconstruction de l’usine ANL à Cahors Sud sont synonymes d’une vingtaine de créations d’emplois. La création d’un foyer occupationnel sur Cahors en faveur de personnes aveugles et atteintes d’un handicap associé  permettra l’accueil de 56 résidents. « Nous nous sommes entendus, la ville, le Département et l’association Handi Aide qui portera sa construction, pour que Cahors puisse accueillir un tel outil porteur de solidarité et créateur d’environ 70 emplois » a indiqué Jean-Marc Vayssouze.

>  la voirie des quartiers et écarts ruraux de la commune de Cahors bénéficiera d’un lifting de grande ampleur. 11 km seront rénovés mobilisant plus d’un million d’euros, preuve d’un choix politique consistant à équilibrer nos actions au bénéfice du plus grand nombre. De même, 1 300 000 euros supplémentaires permettront de rénover la voirie et les ouvrages d’art des 33 autres communes du Grand Cahors.

> Une nouvelle édition de Lot Of Saveurs consacrée à la noix fera vivre Cahors et les communes du territoire, avec Christophe Adam, jeune pâtissier médiatique comme parrain.

> Le festival des Docks, Let’s Docks, accueillera Asaf Avidan et Chinese Man en guise de têtes d’affiche.

Conclusion  : « Grâce aux partenaires et à l’équipe que j’ai la chance de conduire à la ville et au Grand Cahors, je conserve une énergie intacte pour affronter les défis de ce territoire. Un territoire qui nous mobilise au quotidien et qui entretient notre passion. Un territoire qui doit puiser dans ses forces vives le souffle de l’initiative. »

> Le Grand Cahors de nouveau en Zone de Revitalisation Rurale (ZRR). Le maire a salué « la mobilisation des parlementaires Jean-Claude Requier, Angèle Préville, Huguette Tiegna, et Aurélien Pradié en faveur du rétablissement des avantages fiscaux de la ZRR pour le Grand Cahors ».

> les autres annonces : réaménagement des quais et cales d’accès entre Saint-Cirq-Lapopie et Saint-Géry-Vers ; mise en place de la signalisation oenotouristique sur tout le territoire ; lancement du chantier situé rue Saint-James du bâtiment démonstrateur afin de tester de nouvelles techniques d’écorestauration du bâti ancien ; chantier espéré de muséographie de la Plage aux Ptérosaures ; conforter la filière maraichère du territoire ; engagement d’un contrat local de santé à l’échelle du Pôle d’équilibre territorial et rural du Grand Quercy.

1 commentaire pour “Cahors, Grand Cahors, vœux du maire: les projets pour 2018

  1. jevouslis
    jeudi, 11 janvier 2018 à 09:40

    Le Grand Cahors sorti de la liste du classement en zone de revitalisation rurale va continuer de bénéficier des effets du dispositif, au moins jusqu en 2020. L’article 27 de la loi de finances pour 2018 entrée en vigueur le 1er janvier dernier prévoit que les communes sorties de la liste du classement en zone de revitalisation rurale le 1er juillet 2017 continuent de bénéficier des effets du dispositif pendant une période transitoire jusqu’au 30 juin 2020. Par conséquent, le Grand Cahors a été réintégré dans la liste des ZRR.

    Mme Huguette Tiegna, députée du Lot, se réjouit de cette décision qui, souligne-t-elle « va dans le bon sens, celui de l’aménagement équilibré des territoires défini notamment lors de la tenue de la deuxième Conférence nationale des territoires en décembre dernier dans le département du Lot. »

    Communiqué de presse : « Mme la députée considère que cette décision va permettre de favoriser le développement économique des communes appartenant au grand Cahors, de garantir la qualité de vie de ses habitants et constitue un atout supplémentaire favorisant l’attractivité du Lot.

    Cette décision intervient alors que depuis le début de son mandat, Mme la députée s’est investie à de nombreuses reprises sur la question de la redynamisation des territoires ruraux. Dès le 22 juin dernier, lors de l’assemblée générale de la Chambre de commerce et d’industrie du Lot, Mme la députée s’était engagée à travailler à la réintégration du Grand Cahors dans le dispositif des ZRR.

    Le Grand Cahors réintègre le dispositif des ZRR grâce d’une part, à l’étroite collaboration entretenue entre Mme la Députée avec les services du Premier ministre et ceux du Ministère de la Cohésion des territoires et d’autre part, par le travail collectif des députés de la République en Marche qui ont concrétisé cette volonté par des amendements adoptés dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2018.

    Mme Tiegna est particulièrement heureuse que ces échanges constructifs aient produit des effets positifs. »
    La Vie Quercynoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.