Catus. Le conseil élit ses délégués

Jeudi soir 9 juillet, l’atmosphère était à l’orage dans la salle du conseil municipal de Catus. Mis en place à la suite des élections municipales, le nouveau conseil devait désigner les principales commissions et les délégations.

Victor Vaz et Guillaume Miermont ont d’abord été élus délégué et suppléant de Catus à Territoires d’Energie. Le maire a ensuite appelé à candidatures pour désigner les délégués au Syded (collège bois-énergie). Michel Coulon et Laurent Notzon (un des trois élus au 2e tour issus de la liste adverse) se présentent. Ce dernier précise : » C’est une candidature de conviction, car j’étais déjà délégué au Syded et j’en étais devenu le vice président. Je pense être le mieux placé pour ce poste, où je me doute que si je ne suis pas élu, Catus ne sera pas aussi bien représenté. » Réponse cinglante d’Olivier Liard : » Tout n’est pas acquis d’avance et pour personne. ». Michel Coulon a été élu par 11 voix contre 3 et une abstention. Sept conseillers ont été élus au CCAS, qui gère l’Ehpad : Magalie Boussac, Carole Desprat, Marie-José Dall’Asen, Amandine Borgès, Simon Flis, Victor Vaz, Guillaume Miermont et le maire Olivier Liard. Le conseil a ensuite créé les commissions communales les plus urgentes : finances : Victor Vaz, Marie-Pierre Robert, Jean-Luc Fernandez, Guillaume Miermont. Ecoles : Carole Desprat, Laurent Notzon, Magalie Boussac, Amandine Borgès. Travaux : Olivier Blaty, Simon Flis, Jean Luc Fernandez. Tourisme-Culture-Associations : Audrey Galthié, Jacky Dos Santos, Marie José Dall’Asen, Simon Flis, Appels d’offres : Olivier Liard, Victor Vaz, Jean Luc Fernandez, Olivier Blaty. Suppléants : Guillaume Miermont, Michel Coulon, Audrey Galthié. Urbanisme et PLUI : Olivier Liard, Victor Vaz, Laurent Notzon, Guillaume Miermont, Amandine Borgès. Suppléants : Simon Flis, Michel Coulon, Jacky Dos Santos, Marie Josée Dall’Asen, Olivier Blaty. Le conseil a voté les indemnités du maire et des adjoints, sur proposition du maire de conserver les mêmes taux, soit 1 386,57 brut pour le maire et 320,87 pour les adjoints. Aux questions diverses, Marie Pierre Robert a proposé l’organisation de marchés gourmands.

La Dépêche

Laisser un commentaire