Collège de Prayssac 30 ou 31?

Arrivé à Cahors depuis une semaine, Xavier Papillon est le nouveau directeur académique des services de l’éducation nationale (Dasen) dans le Lot. Il a dû rapidement se pencher sur les dossiers locaux.

Vous avez reçu mardi matin une délégation de parents d’élèves du collège de Prayssac ? Qu’avez-vous répondu à leurs inquiétudes ?

Je comprends l’inquiétude des parents et j’y suis très attentif. Mon souhait, à travers cette rencontre, était de communiquer toutes les informations sur le sujet, et de me montrer rassurant pour la prochaine rentrée.

Le collège perd une classe, il n’y a pas de solution immédiate pour renoncer à cette perte ?

Le contexte est une baisse des effectifs prévisionnels sur l’établissement concernant les classes de 5e, 4e et 3e. Elle conduit à la fermeture d’une classe de 4e où sont attendus 30 élèves. C’est le nombre qui déclenche la suppression de la classe.

La pertinence est maintenant de préparer la rentrée 2017, au sein des services de l’Éducation nationale et de l’établissement.

Je ne veux pas donner de faux espoirs, mais si nous constatons qu’au moins 31 élèves sont prévus au lieu de 30 pour la rentrée, la classe ne sera pas supprimée.

Je souhaite apporter une précision : dans un souci d’équité, tous les établissements sont traités de la même façon. Nous tenons compte des spécificités de chacun, mais toutes les situations sont examinées avec la même attention, pas uniquement celles qui font l’objet d’une mobilisation.

Avec une seule structure de 4e, la classe serait de 30 élèves : n’est ce pas un nombre élevé ?

Des fonctionnements sont possibles pour atténuer cette mesure : l’établissement dispose d’une marge d’autonomie qui permet par exemple de dédoubler les classes, si le besoin s’en fait sentir et si cette solution est retenue. Ceci s’inscrit dans le cadre d’une concertation au sein de l’établissement.

Autre sujet qui inquiète les parents : la suppression d’un poste d’enseignant en lettres modernes. Quelle explication ?

La fermeture d’une classe entraîne effectivement une mesure de carte scolaire et la perte d’un poste d’enseignant.

Le processus appliqué est ce qui permet de donner toutes les possibilités aux personnels concernés de formuler leurs vœux, en bénéficiant de bonifications : ceci leur permet d’obtenir des affectations au plus près de leur ancien poste.

À Prayssac, je suis particulièrement attentif au choix de l’enseignante concernée. Et si de nouveaux besoins se font jour dans sa discipline , elle sera prioritaire pour revenir à Prayssac (sous réserve qu’elle le souhaite, évidemment).


Xavier Papillon digest

Le collège de Prayssac toujours en effervescence

La semaine dernière, les parents d’élèves de Prayssac ont bloqué le collège d’Istrie le mercredi 17 mai 2017, prévoyant également la reconduction du mouvement le jeudi 18.

Ayant obtenu un rendez-vous avec l’Inspection Académique pour ce lundi, les cours ont repris mais le préavis de grève déposé par les professeurs a été maintenu pour hier, et la grève observé.

Lundi donc, rendez-vous était pris à Cahors avec le Dasen, Xavier Papillon. La délégation de parents d’élèves était accompagnée de la députée Dominique Orliac, de la conseillère régionale Marie Piqué, de Claude Descamps maire de Prayssac et de Serge Bladinières conseiller départemental.

L’objectif pour les parents restait inchangé : obtenir le maintien de la seconde classe de 4e, et récupérer le poste de professeur de français avec la réintégration de Sarah Grandjean.

La délégation reconnaît avoir eu un contact avec le nouveau Dasen, qu’elle qualifie «d’ouvert au dialogue et très à l’écoute», celui-ci rassurant les parents quant au devenir du collège qui sera maintenu, et visant à dissiper les craintes des parents.

La délégation avait amené la liste des collégiens qui seront présents à la rentrée prochaine : 33 au total, avec l’engagement signé des parents. Le Dasen a confirmé que sur ce point qu’une décision sera rendue fin juin et qu’au-delà de 30 élèves la seconde classe devrait être maintenue.

Concernant le poste d’enseignante, la conseillère régionale Marie Piqué a fait remarquer que la suppression de poste n’était pas officialisée par le rectorat, la délégation demandant au Dasen d’intercéder en faveur de l’établissement.

La délégation a réaffirmé la volonté de l’ensemble du collège, collégiens, parents, professeurs, de voir la réintégration de Sarah Grandjean dont l’implication a permis avec ses collègues de redonner un souffle nouveau au foyer éducatif. Xavier Papillon a proposé à la délégation un nouveau rendez-vous à l’Académie le 1er juin.


1 commentaire pour “Collège de Prayssac 30 ou 31?

  1. jevouslis
    jeudi, 7 septembre 2017 à 17:50

    Pour la rentrée 2017 maintien de la deuxième classe de 4e. Deux 4e avec 16 et 17 élèves. Ouf!
    extrait de La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.