Conférence: Défense des fromages au lait cru

La recommandation visant à interdire de la consommation des fromages au lait cru dans les cantines scolaires, pour les enfants de moins de cinq ans, “porte atteinte à nos productions fermières de qualité et à leurs apports socio-économique et culturel pour nos territoires” estiment ses détracteurs. C’est dans ce cadre que l’Adear du Lot, association qui rassemble des paysans motivés pour que de nombreuses installations agricoles se réalisent et perdurent, la Confédération Paysanne du Lot en partenariat avec le Lieu Commun invitent toutes celles et ceux qui le souhaitent à assister à une conférence sur le thème suivant : “Fromages au lait cru, une richesse à défendre”, le mardi 25 février, à partir de 19 heures, salle polyvalente de Saint-Céré, avenue Jean Mouliérat, (Près de l’ancien Casino). Cette conférence sera animée par Véronique Richez-Lerouge, auteure de “La vache qui pleure”, présidente de l’association Fromages de terroir. Journaliste spécialisée, auteure et passionnée de terroir, elle arpente depuis vingt ans le terroir français pour dénicher les meilleurs fromages fermiers au lait cru.

Alors que les petits producteurs et la fabrication artisanale ont le plus grand mal à survivre à l’emprise des multinationales et au durcissement des normes sanitaires, Véronique Richez-Lerouge milite pour sensibiliser le public à la supériorité gustative des fromages au lait cru, à leur dimension patrimoniale, environnementale mais aussi à leur atout santé, si décrié actuellement.

Au programme : à 19 heures, apéro-dégustation de fromages au lait cru ; à 20 heures, conférence “Parlons lait cru !” avec Véronique Richez-Lerouge et des témoignages de producteurs de fromages au lait cru.

La Dépêche

Le fromage au lait cru banni des cantines ?

L’Anses déconseille le lait cru pour les enfants de moins de 10 ans, en raison de leur fragilité face aux infections bactériennes. La filière s’en défend.

Dans une instruction du 2 mai 2019, la Direction générale de l’alimentation (DGAL) avait déjà rappelé que « les enfants de moins de 5 ans ne devaient en aucun cas » en consommer. La raison ? Leur fragilité immunitaire face aux infections bactériennes (salmonella, listeria, escherichia coli). En avril, treize enfants, de 6 mois à 4 ans, avaient dû être hospitalisés, dans plusieurs régions de France, pour des complications rénales provoquées par une bactérie pathogène (escherichia coli), vraisemblablement contenue dans des fromages.

Des bénéfices pour les enfants

« Les préfectures reprennent cette recommandation de la DGAL et multiplient les courriers à destination des mairies, des restaurants scolaires et des personnels de la petite enfance », regrette la Confédération paysanne, qui préfère mettre en avant un « bénéfice-risque ». Citant une étude européenne de la cohorte « Pasture », le syndicat agricole rappelle que la consommation de lait cru réduit les allergies, l’asthme, les infections respiratoires aiguës des enfants, les otites, etc. Autre argument ? « Les recommandations sanitaires ignorent la propension des fromages thermisés ou pasteurisés à une recontamination secondaire. »

« Le lait cru est l’accusé idéal alors qu’on peut présenter une quarantaine d’études montrant ses bienfaits pour la santé humaine », renchérit Véronique Richez-Lerouge, présidente de l’association Fromages de terroir. « Les contaminations à escherichia coli proviennent à 54% des steaks hachés et 3% des fromages au lait cru. Est-ce que les cantines scolaires vont interdire le steak haché? Le saumon fumé est aussi une bombe à salmonelles. Va-t-on arrêter de le servir? »

Les gagnants dans ce débat ? Les fromages pasteurisés. En dehors des fromages à pâte pressée cuite (emmental, comté, abondance, beaufort, gruyère), les fromages au lait cru risquent bien de disparaître des restaurants scolaires.

Ouest-France

Fromage au lait cru : à quel âge en donner sans risque à un enfant ?

Le fromage au lait cru fait partie de notre patrimoine culinaire. Mais à partir de quel âge peut-on le proposer à son enfant sans risque ? Après différentes alertes sanitaires, de nombreux parents se posent la question. Et la réponse n’est pas si évidente, en particulier au pays du camembert.

En Savoir plus Doctissimo

Un exemple

Pas de fromage au lait cru dans les cantines maternelles de Haute-Savoie : c’est une demande du préfet

Les maires de Haute-Savoie viennent de recevoir une lettre du préfet recommandant de ne pas proposer de lait cru dans les cantines des crèches et des maternelles. Une mesure de précaution qui fait suite à plusieurs cas de contamination, notamment à la bactérie E.Coli l’hiver dernier.

En savoir plus France Bleue

ANSES: Nutrition et restauration scolaire, de la maternelle au lycée : Etat des lieux

1er mai 2000

Le rapport

La restauration scolaire et la responsabilité des maires

www.maire-info

Service Public

Doctissimo

Restauration collective

La restauration scolaire coûte cher aux communes, qu’elle soit gérée en direct ou confiée à un prestataire via un contrat souvent défavorable, un coût élevé et mal évalué qui ne garantit pas même un accès égal à la cantine. Les communes concentrent trop leurs économies sur les achats de matières premières, qui ne représentent que 23% du coût de revient total des repas.

Cour des comptes

1 commentaire pour “Conférence: Défense des fromages au lait cru

  1. jevouslis
    mercredi, 4 mars 2020 à 10:54

    C’est devant une assistance nombreuse que s’est déroulée la conférence organisée par l’Adear du Lot.
    La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.