Conseil régional: Carole Delga présidente, son cabinet. Les 15 vice-présidents.

Les Résultats pour la région et pour le Lot

Carole Delga a été élue présidente de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées dès le premier tour de scrutin avec 89 voix sur les 129 votes exprimés.

 

Election de la présidencte du conseil régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Carole Delga le 4 janvier 2016 © France 3

C’est à nous de montrer que l’union fait la force.

Ce sont le premiers mots de la nouvelle présidente de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, la socialiste Carole Delga élue dès le premier tour de scrutin de la nouvelle grande région.
Carole Delga a obtenu 89 voix, l’autre candidate France Jamet FN a recueilli 40 voix enfin 29 bulletins blancs et nuls ont été décomptés sur les 129 votes exprimés. L’assemblée régionale compte 158 conseillers régionaux. Carole Delga a rassemblé les voix de la gauche excepté les 4 voix du Front de gauche.
France Jamet a obtenu l’ensemble des voix des 40 conseillers FN.
La droite ne présentait pas de candidat.La nouvelle présidente a annoncé l’organisation d’une consultation des habitants de la région d’ici juillet pour déterminer le nom de la nouvelle région. Elle a lancé un hommage à ses prédécesseurs : Martin Malvy en Midi-Pyrénées, Christian Bourquin et Georges Frêche présidents disparus de la région Languedoc-RousillonCarole Delga, députée de Haute-Garonne est ainsi devenue, à 44 ans, la plus jeune présidente de région de France à la tête de la gauche rassemblée. Carole Delga poursuit 17 ans de règne de la gauche en Midi-Pyrénées et 11 en Languedoc-Roussillon.
Elle avait été élue avec 44,81% le 13 décembre, devant la tête de liste  FN Louis Aliot (33,87%), et le candidat LR-UDI Dominique Reynié, 21,32%, qui s’était maintenu au deuxième tour suivant ainsi la consigne de son parti Les Républicains.Louis Aliot, qui avait choisi de figurer en 5e position sur la liste départementale des Pyrénées-Orientales,n’a pas été élu lors du scrutin de décembre. Selon ses détracteurs, il s’était sciemment placé dans une position où il n’aurait été élu que si le Front national emportait la région, afin de ne devoir céder son poste de député européen ou de conseiller municipal de Perpignan, conformément à la législation sur le cumul des mandats, que s’il devenait président de la région et non simple conseiller.

_____________________________________________________________________________

Le cabinet de Carole Delga

Au lendemain de son élection à la présidence de la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, Carole Delga a été reçu, hier, par Martin Malvy. Une passation de pouvoir au cours de laquelle ont été abordés les dossiers urgents ou prioritaires relatifs aux compétences régionales sur le nouveau territoire (gestion des fonds européens, développement économique, soutiens à l’agriculture etc).

Lors de cette rencontre, la présidente a confirmé l’organigramme de son cabinet. Laurent Blondiau, 48 ans, est nommé directeur de cabinet. Ex-journaliste à l’Humanité, directeur de la communication sous Georges Frèche, M. Blondiau, qui a fait une partie de ses études supérieures à l’Université Toulouse Jean-Jaurès (1988-1992), a conseillé Mme Delga pendant la campagne des régionales.

Il sera secondé par deux directeurs de cabinet adjoints : Laurent Prunières, 30 ans, originaire de Montpellier. Il était auparavant chef de cabinet de Mme Delga lorsque celle-cite était en charge du secrétariat d’Etat au Commerce et à l’Artisanat à Bercy; Ugo Barrière, 28 ans, né à Toulouse, était notamment le collaborateur parlementaire de la députée de Haute-Garonne. Il a également fait partie du staff de campagne de Carole Delga.

5 commentaires pour “Conseil régional: Carole Delga présidente, son cabinet. Les 15 vice-présidents.

Les commentaires sont fermés