Départementales cantons

Résultats élections régionales et départementales 2021 Causse et Bouriane

Résultats élections régionales et départementales 2021 Gourdon

Résultats élections régionales et départementales 2021 Lot par canton

Voici les personnalités de la liste « Un nouvel élan pour la Bouriane » se présentant à l’élection des conseillers départementaux du Lot prévue en juin 2021.

Gourdon

  • Mme DENIS Nathalie et M. VIGIE Claude (RDG)
  • M. GINESTE Frederic et Mme LAGARDE Edith (DVG)
  • Mme CALDERON Isabelle et M. VINCENT Jean-Paul (RN)
  • M. DALIX Jean-François et Mme NAYRAGUET Nicole (COM)

Causse et Bouriane

  • M. RIGAL Serge et Mme VACOSSIN Amélie
  • M. MOLINIÉ Romuald et Mme SOLIVÉRÈS Hélène (UD)

 

Causse et Bouriane: Romuald Molinié et Hélène Solivérès candidats

Ils feront face au président sortant sur le canton de Causse et Bouriane.
Ils feront face au président sortant sur le canton de Causse et Bouriane.
 

 

Romuald Molinié, maire de Gigouzac, et Hélène Solivérès, maire de Labastide-du-Vert se présentent en binôme aux élections départementales sur le canton de Causse et Bouriane. Ils auront comme remplaçants Frédéric Bonnet, maire de Saint-Pierre-Lafeuille, et Elisabeth Pagès, adjointe au maire de Peyrilles.

Ils se présentent candidats sans étiquette politique : « Nous sommes tous des élus de terrain, et nous souhaitons parler à tous les électeurs et non à une partie de l’électorat. Nous présentons un projet fédérateur pour rassembler tous les Lotois et notre ambition est de proposer, comme nous le faisons dans nos communes, une gestion des politiques départementales sans clivage partisan. Nous avons envie de mettre nos expériences, nos compétences et notre dynamisme au service de ce canton et de notre département. Alors que nous traversons une crise sanitaire sans précédent, nous avons besoin d’unité et de nous rassembler pour améliorer le quotidien de chacun. »

La campagne qui s’ouvre va leur permettre d’aller à la rencontre des électeurs. Les candidats espèrent aussi pouvoir organiser des réunions de proximité si le contexte le permet, et enfin être présents sur les réseaux sociaux.

Romuald Molinié, est maire de Gigouzac, vice-président du Grand Cahors en charge de l’eau et de l’assainissement, vice-président du Syded en charge de l’eau potable. Âgé de 43 ans, il est marié, a deux enfants, et est commercial.

Hélène Solivérès, maire de Labastide-du-Vert, 63 ans, trois enfants et un petit-fils, est orthophoniste retraitée.

Frédéric Bonnet, maire de Saint-Pierre-Lafeuille, 38 ans, en couple avec deux enfants, est géomètre-expert.

Élisabeth Pagès, adjointe au maire de Peyrilles, 49 ans, mariée, trois enfants, est aide-soignante et agricultrice bio ; elle est également secrétaire adjointe du comité des fêtes du Dégagnazès.

Causse et Bouriane: Serge Rigal et Amélie Vacossin candidats

Victor Vaz, Jacqueline Lepoint, Serge Rigal et Amélie Vacossin, candidats pour le canton Causse et Bouriane pour les élections départementales des 20 et 27 juin 2021.

 

Avec Amélie Vacossin

Le président du Département Serge Rigal, qui se présente sans étiquette politique sous idéologie divers gauche, reste très attaché à son canton et a choisi pour binôme Amélie Vacossin, qui était déjà remplaçante de Danièle Deviers lors des dernières élections départementales en 2015. À 37 ans, mariée, un enfant, Amélie Vacossin vit à Montfaucon où elle est conseillère municipale. Elle est également en train de créer son entreprise. Passionnée par sa fonction d’élue, elle a choisi de se présenter aux côtés de Serge Rigal auprès de qui elle s’était déjà impliquée.

Les remplaçants

Les candidats remplaçants sont Jacqueline Lepoint, 1re adjointe à la Mairie de Saint-Germain-du-Bel-Air, et Victor Vaz, 1er adjoint à la Mairie de Catus.

Jacqueline Lepoint est très engagée dans la vie de sa commune, notamment au niveau associatif. Elle représente le secteur de la Bouriane et est prête à aider et à faire remonter les besoins des habitants. De son côté, Victor Vaz est « parti dans cette équipe car je partage les valeurs de proximité, bienveillance, humanité, solidarité, qui est une des principales compétences du Département ». Il souhaite défendre les territoires ruraux vis-à-vis des grandes métropoles et partage avec Serge Rigal une histoire riche au niveau de la connaissance du service territorial, de par ses trois mandats d’adjoint à Catus mais aussi sa fonction au sein du SDIS.

 

 

Liste des candidats du Lot

Gourdon: Fréderic Gineste et Edith Lagarde candidats Divers Gauche

Frédéric Gineste et Edith Lagarde

Frédéric Gineste, 50 ans, est responsable enfance et jeunesse à la Communauté de communes Cazals-Salviac. Edith Lagarde, 41 ans, est professeure en sciences numériques au lycée de Gourdon et conseillère municipale au Vigan. Ces deux candidats auront pour suppléant Carole Gerbeau, 55 ans, travaillant pour un laboratoire d’analyse ; et Jean Marc Boyé, 41 ans, agriculteur et conseiller municipal à Salviac. Nous les avons rencontrés.

Qu’est ce qui a motivé votre candidature ?

Frédéric Gineste : La volonté de m’impliquer avec la jeunesse de demain dans un monde devenu instable, d’agir et participer à la préservation et au développement du Lot, de notre ruralité, de notre authenticité, et surtout redonner à la Bouriane un nouvel élan, sa vraie place sur l’échiquier départemental.

Edith Lagarde : Faire partie d’une équipe départementale c’est aller à la rencontre des citoyens, être à l’écoute de leurs préoccupations en apportant des solutions, et d’épauler les mairies en accompagnant leurs projets sur les dispositifs en vigueur. C’est un rôle de terrain qui correspond à ma façon de fonctionner.

Quelle est votre étiquette ?

F.G : Socialiste, républicain et laïque, je tenais avant tout à constituer une équipe issue de la société civile, ouverte, qui fédère au-delà des appartenances politiques.

E.L : Sans étiquette, je souhaite m’investir à ce titre mais je ne rejette pas les partis politiques qui structurent aussi la vie démocratique.

Quel est votre programme ?

Plus que politique, notre candidature est celle de citoyens énergiques, dynamiques et engagés. Représentant géographiquement l’ensemble du canton, sans autre mandat, nous sommes avant tout des personnes de terrain, d’action. Proches des gens, des élus, nous entendons leurs attentes. La voix du canton doit résonner au département.

Il faut demain pour la Bouriane des élus déterminés capables d’avoir une vision globale du département au regard de ses compétences. Notre volonté est de promouvoir un développement économique harmonieux et responsable dans un souci d’équité sociale et de préservation environnementale.

Propos recueillis par P. Leleu La Dépêche

Nathalie Denis et Claude Vigié candidats Radicaux de Gauche

Leurs remplaçants sont Martine Raclot et Xavier Leglaive.

Nathalie Denis, élue depuis 2008 à la mairie de Gourdon et conseillère départementale sortante de la majorité départementale, et Claude Vigié, maire de Milhac, vice-président de Communauté de communes Quercy Bouriane en charge des travaux et de la voirie, sont en campagne pour les élections départementales des 20 et 27 juin sur le canton de Gourdon. Leurs remplaçants sont Martine Raclot et Xavier Leglaive.

« J’ai toujours eu à cœur de défendre notre service public et de soutenir les projets publics comme privés que je crois nécessaires au développement économique et social de notre canton. Durant ces 6 années passées, je me suis efforcée de rester au contact de la population, des élus, des associations et des acteurs économiques. De nombreux projets structurants ont été engagés sur notre territoire notamment dans les domaines de la santé, de la jeunesse,  de l’éducation et de la solidarité. Forte de cette expérience acquise, je souhaite que ces projets puissent se concrétiser pour l’intérêt et le bien être de chacun. Je resterai présente au quotidien, à l’écoute pour relayer les souhaits des habitants et défendre notre territoire » a rappelé Nathalie Denis.

« Très attaché aux services publics, j’œuvre dans le respect de l’intérêt général depuis toujours. M’investir au sein du Conseil départemental, c’est avoir à cœur d’améliorer votre qualité de vie. Elu de terrain, je serai le relais des demandes, des attentes de chacun. Je m’engage aux côtés de Nathalie Denis, car elle s’est toujours vigoureusement impliquée dans les travaux du Conseil Départemental, dans l’intérêt du département bien sûr, mais aussi pour la Bouriane et ses habitants. Toujours présente sur le terrain, à l‘écoute de tous, nous pouvons compter sur elle pour poursuivre les projets en cours et à venir dans l’intérêt collectif » a confié Claude Vigié. 

> Martine Raclot, remplaçante de Nathalie Denis, est mariée, a 2 enfants, et 6 petits enfants. Elle habite Cazals. « Cadre du secteur privé, j’ai effectué ma carrière principalement chez un grand constructeur automobile avec un parcours axé sur la comptabilité, la gestion, l’organisation et l’encadrement. Retraitée depuis 5 ans, je suis bénévole dans une école du Vigan et je souhaite désormais mettre mes compétences au service des autres. Ainsi, en rejoignant la liste de Nathalie Denis et Claude Vigié, j’ai l’opportunité d’assister les habitants de ma commune de Cazals et de l’ensemble du canton de Gourdon à travers leur programme » a-t-elle expliqué.

> Xavier Leglaive, remplaçant de Claude Vigié, maître d’œuvre dans le bâtiment, est très attaché au développement de son territoire : « Cette expérience acquise dans l’action publique et dans le domaine associatif comme dirigeant au contact de la population me permettra d’assurer le lien avec les élus titulaires. J’ai occupé le poste d’adjoint au maire de Salviac pendant 6 ans et auparavant celui de conseiller municipal pendant 19 ans. »

> Les candidats ont énoncé quelques axes de leur programme : soigner partout et soutenir les plus vulnérables, moderniser les Ehpad, créer des maisons de santé, soutenir artisans, commerçants et entreprises, créer un guichet unique pour le social, favoriser les actions pour la jeunesse, vaincre les inégalités et les violences faites aux femmes, conserver les gares et les arrêts de trains, dynamiser les centres bourgs, maintenir la qualité des réseaux routiers, travailler au covoiturage, favoriser les circuits courts et les filières agricoles, préserver le patrimoine naturel et bâti, encourager les démarches de rénovation énergétique des bâtiments publics et privés…

Medialot

J

Jean-Paul Vincent et Isabelle Calderon, candidats du RN

Leurs remplaçants sont Jean Darras et Jacqueline Cavanhié.

Jean-Paul Vincent et Isabelle Calderon, sont les candidats du RN sur le canton de Gourdon. « Si les Lotois m’élisent Conseillère départementale, je porterai une cause qui me tient particulièrement à cœur : venir en aide aux femmes et enfants battus. Comment ? En subventionnant davantage les associations et en multipliant les hébergements d’urgence pour protéger les victimes de violences domestiques, qui sont trop souvent contraintes de subir les coups pour éviter de dormir dehors. Mère de deux enfants qui ont une trentaine d’années, je veux également rendre le département plus attractif en terme d’emploi en mettant en place des incitations fiscales et l’attribution prioritaire de la commande publique aux entreprises locales » a déclaré Isabelle Calderon, actuellement commerciale dans le BTP.  « Le département doit lutter contre la désertification médicale et favoriser le maintien à domicile de nos aînés en développant les maisons de santé et en mettant en place un bus de santé de proximité, avec à son bord des généralistes et des spécialistes. Je veux aussi contribuer à développer la vidéo-protection dans les communes, aux abords des lieux de culte et des collèges afin de limiter les vols, agressions et trafics. Alors qu’en 5 ans les cambriolages ont augmenté de 11% dans notre département, je défendrai l’instauration d’une patrouille de surveillance des zones à risque pour dissuader les cambrioleurs et prévenir rapidement la gendarmerie en cas de flagrant délit » a rajouté Jean-Paul Vincent, aide-soignant retraité.

Medialot

Jean-François Dalix et Nicole Nayraguet, candidats du PCF

Présentés par le Parti communiste français, Nicole Nayraguet, Roufilhacoise, retraitée de la fonction publique, et Jean-François Dalix, Léobardois, ouvrier et animateur sportif, sont tous deux militants associatifs et candidats titulaires aux élections départementales du Lot, sur le canton de Gourdon. Leurs suppléants se nomment Dominique Crammer, Milhacoise, et Jean-Yves Blondeau, Flauniacois.about:blank

L’équipe du PCF nous a présenté un programme, qui dit-elle, est très ambitieux et répond aux réelles attentes des Lotoises et Lotois. Ils ont répondu à nos questions.

Quelles sont vos motivations ?

L’État détricote les acquis sociaux et privatise à tout va. Selon l’Insee, l’économie en France a perdu plus d’un million d’emplois en 2020. Il est temps pour nous d’agir, car aujourd’hui, la crise sanitaire bouscule nos repères, nos vies, et souligne la faillite des choix gouvernementaux.

Vous citez la crise sanitaire ?about:blank

En effet, nous lui devons une dégradation économique et sociale incontestable. La demande d’aide alimentaire explose, les inscriptions au RSA affluent. Les dépenses sociales des collectivités volent en éclats et les recettes abusivement réduites ne seront pas compensées, ni par le plan de relance, ni par le projet de loi de finances pour 2021. Les fonds sont dirigés essentiellement et sans contrepartie vers les grandes entreprises. Pour notre équipe, le principal partenaire des communes est le département, il doit constituer un bouclier social indispensable.

En quoi consiste votre projet ?

Plus que jamais, il faut entreprendre et se rassembler pour une démocratie de terrain adaptée aux besoins. Notre projet pour le département, c’est celui qui répond aux aspirations d’une société plus solidaire, plus juste, plus écoresponsable, qui favorise l’émancipation de chacun et chacune et dans laquelle l’humain est au centre des préoccupations.

Et plus en détail ?

En particulier, nous voulons un RSA pour les jeunes et permettre à l’ensemble des collégiens, lycéens et étudiants, une véritable égalité des chances par des dotations financières et humaines adaptés aux besoins. Bien entendu, comme depuis de nombreuses années, nous continuons à soutenir le maintien et le développement des transports publics desservant le département et notamment en gare de Gourdon, sur la ligne Polt. Enfin, nous voulons orienter différemment une politique touristique cohérente avec la ruralité et le terroir, à l’opposé de projets pharaoniques pour le département, et nous nous opposerons aux structures remplaçant les services publics.

Patrick Leleu La Dépêche

Résultats élections régionales et départementales 2021 Causse et Bouriane

Résultats élections régionales et départementales 2021 Gourdon

Résultats élections régionales et départementales 2021 Lot par canton

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :