Enorme décharge de pneus nettoyée à Gignac

C’est un long chantier qui a pris fin jeudi 7 décembre. Il a fallu près de trois ans à la société Recyvalor, association créée pour la résorption des stocks historiques de pneumatiques usagés, pour enlever la montagne de pneus stockés près du tunnel des Perriers, à cheval sur les communes de Gignac et de Lachapelle-Auzac. Il s’agissait de la décharge de pneus, décharge illégale, la plus importante de France : près de 3 500 000 de pneus, soit plus de 25 000 tonnes, étalés près de la voie ferrée Paris-Toulouse sur sept hectares. Le chantier était gigantesque, avec un terrain en fort dénivelé et en son centre une immense dépression où étaient entassées des millions de pneumatiques. Ce dépôt représentait un danger potentiel considérable, notamment en cas d’incendie, pour les habitants des communes avoisinantes, soit plusieurs milliers de personnes. Ces pneumatiques étaient potentiellement un lieu de prolifération d’insectes, notamment les moustiques. Les deux tiers des pneus récupérés, en mauvais état, ont servi ou vont servir de combustible de substitution en cimenterie. Cette opération de nettoyage a représenté un coût de 2 millions d’euros pour l’Etat.

 

1 commentaire pour “Enorme décharge de pneus nettoyée à Gignac

  1. jevouslis
    samedi, 9 décembre 2017 à 17:34

    Décharge sauvage dans le quartier de La Gravette à Cahors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.