Et si la bibliothèque de Gourdon faisait aussi le printemps …

Et si la bibliothèque faisait aussi le printemps …

Concert, poésie, ateliers, exposition, journée de la femme…

1 commentaire pour “Et si la bibliothèque de Gourdon faisait aussi le printemps …

  1. jevouslis
    mercredi, 21 février 2018 à 14:34

    Et si on passait nos soirées à la bibliothèque ? Le président Emmanuel Macron et la ministre de la Culture Françoise Nyssen ont appelé ce mardi les collectivités locales à étendre les horaires de leurs bibliothèques, notamment en ouvrant le soir ou le dimanche, afin de « réduire les fractures » culturelles et sociales.
    Une bibliothèque est un lieu de retrouvailles, une porte d’entrée. De l’ouverture d’une bibliothèque dépend l’accès à la culture d’enfants de tous âges.
    L’ouverture des bibliothèques fait partie de « la bataille pour l’émancipation », qui est le « fil rouge » de la politique du gouvernement, a déclaré le président en visitant la médiathèque des Mureaux (Yvelines). S’il a choisi cette ville de la grande banlieue de Paris, c’est parce que sa vaste médiathèque est ouverte le dimanche après-midi, « avec un grand succès », depuis 2007, selon son maire François Garay (DVG).
    Les bibliothèques ouvertes 41 heures par semaine

    Seules 130 des 16.500 bibliothèques et points de lecture de France ouvrent ainsi le dimanche, ont regretté l’écrivain Erik Orsenna et Noël Corbin, inspecteur des affaires culturelles, dans le rapport sur l’avenir des bibliothèques remis mardi à la ministre de la Culture.

    Durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait déploré que les bibliothèques ne soient ouvertes que 41 heures par semaine dans les grandes villes « contre 98 heures à Copenhague ». Et « beaucoup d’entre elles ouvrent aux horaires où la plupart de nos concitoyens travaillent », a précisé Françoise Nyssen.
    Huit millions d’euros pour aider les collectivités à étendre les horaires

    Mais, a estimé Erik Orsenna, « ce n’est pas à Paris qu’on doit décider », mais au niveau local car « les attentes des populations diffèrent de Dunkerque à Nice, de Cayenne à Nouméa, et selon qu’on soit étudiant ou retraité ».

    >> A lire aussi : Pourquoi le numérique n’a pas fait fermer les bibliothèques ?

    Le gouvernement a débloqué huit millions d’euros pour aider en 2018 les collectivités à étendre les horaires des bibliothèques, actuellement limités faute de moyens financiers dans un contexte de baisse des dotations aux collectivités territoriales. « Ici, on ouvre 28 heures par semaine et on aimerait ouvrir plus, mais c’est financièrement difficile », a expliqué au président le maire des Mureaux.
    20 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.