“Femmes en marche”

.

.

« Femmes en marche »

La bibliothèque intercommunale de Gourdon présente  du 7 au 28 mars une exposition d’oeuvres de Patricia Prunier ainsi qu’une installation poétique de Pascalho sur le thème « femmes en marche”

L’exposition est visible aux heures d’ouverture : mardi et mercredi  (10h-12h et 14h-18h) vendredi (14h-18h) et samedi (10h-16h).

Patricia Prunier a investi le rez de chaussée et le second étage : « j’ai divisé mon exposition en deux parties : les corps libres et les corps contraints ».
Dans la première partie ce sont des bleus aériens , des rouges flamboyants , des lignes rythmées , des noirs profonds et mystérieux. Ces couleurs accompagnent les corps qui évoluent librement dans des espaces ouverts. On est emporté à la fois par le mouvement des coups de pinceaux et des inflexions colorées.


Mais au milieu de cette chorégraphie de corps qui dansent , quatre œuvres sonnent de façon singulière. Elles montrent les corps féminins soumis à des disciplines particulières destinées à établir et accentuer des différences sexuelles entre femmes et hommes. Ces différences varient selon le choix des sociétés.

 

Parallèlement le plasticien Pascalho vous invite  à       lire des poèmes ( de Musset à Rimbaud) suspendus   à une installation en bambou sur le thème   de l ‘amour. Les bambous sont fixés au dernier étage et baignent l’ensemble des lieux dans une lumière végétale qui dialogue avec la couleur chaude des lambris de bois de l’architecture intérieure de la bibliothèque. Ce nuage de feuilles invite à la rêverie.
Au rez de chaussée Pascalho présente une vidéo combinant les images des deux artistes en action. Le montage dynamique plante le décor dans lequel chacun des deux protagonistes a réalisé sa production.

Pour conclure cet article je dirais qu’il s’agit d’une exposition à ne pas rater !