La Poste: Réorganisation du travail du facteur

Depuis mardi 16 juillet, une nouvelle organisation est à l’œuvre dans la plateforme de préparation et de distribution du courrier à Lhospitalet. Ses conséquences sont visibles dans les boîtes aux lettres. Explications.

C’est une transformation qui pourrait bien remettre en question le mot «facteur» qui est, de la bouche des premiers concernés, un métier où l’on «prépare sa tournée, connaît les gens que l’on va voir pour qui nous représentons parfois leur seule visite de la journée» explique Catherine Bonnaire. Elle travaille comme factrice à la plateforme de préparation et de distribution du courrier (PPDC) à Lhospitalet, dont l’organisation a sensiblement changé. En effet, une majorité de facteurs partent désormais avec une tournée prétriée, tandis qu’un îlot de tapis roulants mécanise la réception des colis depuis mardi 16 juillet. «Les colis arrivent directement au niveau des agents. Auparavant, on poussait le conteneur rempli de colis en marchant», décrit Frédéric Moulin, chef de projet pour La Poste Occitanie. Ce dispositif est précurseur au niveau de la région.

Alors, sur les 80 personnes qui travaillent à Lhospitalet, douze «préparateurs-trieurs» réceptionnent du courrier de 4 h 40 à 11 h 40 du matin, triant les tournées des 33 «distributeurs» dont certains partent dès 8 h 30. De l’aveu de Catherine Bonnaire, les deux parties ne se croisent pas physiquement sur le site du sud de Cahors. À noter que trois personnes ne font maintenant que du tri à Lhospitalet. «On ubérise le travail de facteur», accuse donc Didier Foucault, représentant syndical SUD du personnel de La Poste dans le Lot. Sur ce point, le directeur du site répond que «l’apprentissage se fait au fil du temps, le geste du facteur ne change pas». Autre nouveauté de cette transformation : une autre tournée de distribution du courrier est prévue dans l’après-midi entre 14 heures et 16 h 30 pour les lettres et jusqu’à 17 h 40 pour les colis.

4,5 % de colis en plus par an

Le site de Lhospitalet gère un trafic de 4 000 colis par jour, pour un mode de livraison qui augmente en moyenne de 4,5 % et qui constitue le principal cheval de bataille de La Poste. «Le client n’a pas envie d’aller chercher son colis dans un bureau de poste l’après-midi», argumente Freddy Oulié, chef d’équipe sur la réception du courrier. L’exigence des clients mise en avant, donc, mais surtout la concurrence sont les facteurs principaux de cette transformation. Une réunion avec les représentants syndicaux du personnel, pour faire un point sur le ressenti de ces changements, doit avoir lieu fin septembre. Si l’expérience est satisfaisante, La Poste réfléchit déjà à proposer une nouvelle offre tarifaire.


17 secondes par boîte aux lettres

Un chronométrage chirurgical des tâches des facteurs est effectué par système informatique. Aussi, selon Catherine Bonnaire, 17 secondes correspondent au temps moyen pour remplir une boîte aux lettres au cours d’une tournée. Une démarche assumée par la direction, pour «vérifier si, dans le temps imparti, le facteur est capable d’effectuer les tâches demandées», dit Laurent Jourdan. Chaque employé reçoit un document en main propre spécifiant ces consignes.

La Dépêche

L’expérience en France

20 minutes Lille

Le Berry Républicain

La logistique de la Poste

 

5 commentaires pour “La Poste: Réorganisation du travail du facteur

  1. Leroy
    mardi, 23 juillet 2019 à 07:55

    La Poste semble se satisfaire de cette réorganisation, alors que c’est une catastrophe. Je ne reçois plus jamais mon journal du jour ; le facteur distribue mon courrier deux fois par semaine (je trouve un paquet de journaux des jours précédents, mais jamais celui du jour). J’ai arrêté mon abonnement, car recevoir le journal le lendemain, voire le surlendemain, lui enlève tout intérêt.
    Comme le volume de courrier va diminuer, puisque je ne suis pas le seul à avoir arrêté mon abonnement, La Poste va en déduire que sa réorganisation était une bonne chose.
    En fait elle a enclenché un cercle infernal : comme la distribution du courrier est déficiente, il y aura de moins en moins de courrier à distribuer et elle fera le constat que les volumes à traiter diminuant, il lui faudra encore restreindre le service.
    C’est encore un service public qui disparaît dans les campagnes.

    • jevouslis
      mardi, 23 juillet 2019 à 09:23

      La réorganisation en question dans cet article n’a commencé que le 16 juillet et dans le Lot seulement à l’Hospitalet, la mauvaise qualité de la distribution dont vous parlez est peut-être liée à autre chose, vous pourriez peut-être vous plaindre à la poste.
      J’ai l’impression que cette dernière réorganisation est surtout pénalisante pour les facteurs.

  2. Mireille
    jeudi, 25 juillet 2019 à 08:51

    Certes pénalisante pour les deux , ce n’est pas une raison pour ne pas avoir son courrier dont un urgent posté le 10 juillet à Bordeaux !
    L’espoir fait vivre ……

  3. Fatima Esgalhado
    dimanche, 28 juillet 2019 à 17:54

    Ma sœur attend un courrier urgeant du Portugal envoyé depuis le 17 juillet toujours pas reçu à ce jour 28 juillet

  4. Bertrand
    dimanche, 28 juillet 2019 à 18:07

    Bonjour moi j attends depuis le 10 juillet un courrier provenant du consulat du Portugal je les ai relancé croyant que cela venait de leur part ils M ont donc renvoyé un nouveau courrier mais toujours rien vu que la poste ne livre pas de courrier sur pradines. J ai contacté le 3631 la poste (paris) qui m a dirigé au niveau du centre de tri . Ayant juste pris mes noms et prénoms je n ai eut juste un émail me disant qu ils en tiendraient compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.