Les gilets jaunes installent une « Maison du Peuple » à Gramat

À Gramat, les gilets jaunes sont toujours présents au rond-point de la route de Saint-Céré au Fouilhadou mais ils n’occupent plus le centre du rond-point (la caravane et la « piscine à Brigitte » ont été enlevées).

Par ailleurs et après accord de M. le maire de Gramat par arrêté municipal, ils se sont installés dans un deuxième lieu qui se situe sur la place de la République. Les gilets jaunes interrogés affirment que toutes les demandes officielles avaient été faites auprès de Cauvaldor pour le prêt de chapiteaux, mais qu’au dernier moment, le président de Cauvaldor n’a pas donné son accord. M. T. Chartroux, vice-président de Cauvaldor, présent sur les lieux lors du reportage objet de ce présent article, expliquait que Cauvaldor ne pouvait pas signer cet accord car il n’y avait pas d’association demandeuse en face. « Il s’agit d’un problème de responsabilité civile » précisait M. Chartroux.
Un espace d’information et de dialogue

Ce lieu intitulé « Maison du Peuple » constitue selon les gilets jaunes rencontrés sur place, un espace de rencontre et d’information. « Nous restons solidaires de nos camarades qui sont au rond-point mais nous avons décidé de tenir ce point d’information pour expliquer nos revendications et pour recueillir et discuter avec les gens qui nous rendent visite. Nous avons ouvert un cahier de doléances » précisaient-ils.

Les mesures annoncées par le président Macron (revalorisation du SMIC, défiscalisation des heures supplémentaires, prime de fin d’année exonérée d’impôt, suppression de la hausse de la CSG pour les retraites de moins de 2 000 €) ne satisfont pas les gilets jaunes. « Ces mesures, ces décisions ne sont que des miettes, ce n’est que du vent » affirmait l’un d’entre eux.
Pour le R.I.C.

Les passants sont invités à consulter les tracts sur lesquels on peut lire les revendications suivantes « Exigeons le R.I.C. (Référendum d’Initiative Citoyenne) ». Le RIC est un référendum à l’initiative des citoyens sans passer par leurs représentants, il en existe quatre types : le législatif (proposition d’une loi), le révocatoire (demande du départ d’un responsable politique), l’abrogatoire (suppression d’une loi) et le constituant (modification de la Constitution).

Sur un autre tract on pouvait lire « Faisons payer ceux qui se remplissent les poches et ne veulent rien partager, en rétablissant l’ISF, en supprimant les cadeaux faits aux grandes entreprises, en limitant les salaires des grands patrons, pour revaloriser le SMIC et alléger les charges qui pèsent sur les petits commerçants et artisans et mettre en place une véritable politique pour l’environnement basée entres autres sur la proximité des services et des marchandises ». Les slogans « Justice sociale et fiscale », « Où passent nos impôts », « Pollution : nous ne sommes pas coupables », « Fin de l’impunité des politiciens » et « pas d’augmentation des taxes » figurent aussi sur ce même tract.
Le mouvement est parti pour durer

À la question « Avez-vous l’impression que le mouvement s’essouffle ? » un gilet jaune affirme qu’il constate le contraire à Gramat. « Nous avons plus de 1 000 signatures de soutien à Gramat. Notre cahier de doléances se remplit de jour en jour. Nous étions plus de 130 à manifester dans Gramat, le samedi 22 décembre 2018. Nous sentons un véritable soutien populaire à Gramat. »

À la question « Est-ce que ce mouvement social des gilets jaunes, qui selon certaines estimations va coûter entre 2 et 4 milliards d’euros à notre économie, va s’arrêter un jour ? », un gilet jaune répond fermement « On ne va pas s’arrêter tant que le Président de la République ne nous écoutera pas ». Un autre ajoute « Ce mouvement a démarré sans que personne ne l’ait prévu, à ce jour, personne ne sait comment il va s’arrêter ».

Les gilets jaunes rencontrés souhaitent que la population évite les amalgames. « Nous ici, nous ne sommes pas des casseurs, loin s’en faut. »

« Si Macron nous avait écoutés dès le début en supprimant la taxe sur les carburants, nous n’en serions pas là » conclut un gilet jaune.

R Puech ActuLot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.