L’occitan est très vivant dans le nord du Lot

L’occitan est très vivant dans le nord du Lot, autour de l’association Associacion AQUÍ L’ÒC

et de l’Espaci occitan carcinòl, mais aussi dans le milieu scolaire avec des cursus bilingues et une Calandreta.

L’association Aquí l’Òc a été créée le 10 septembre 2013. Son but : promouvoir le développement de la langue et de la culture occitanes dans le nord du Lot, plus particulièrement sur les cantons de Saint-Céré, Cère et Ségala, Lacapelle-Marival. Pour ce faire, elle a créé l’Espaci occitan carcinòl en janvier 2016.

A lire aussi : À Saint-Céré, on enseigne l’occitan à l’école, de la maternelle au bac

Aquí l’Oc est une des 42 associations adhérentes à l’IEO OPM (institut d’études occitanes de la région Occitanie Pyrénées Méditerranée). Elle organise différentes actions pour faire connaître et partager la culture occitane. Stéphane Clerc préside cette association dont le dernier conseil d’administration a été élu par l’assemblée générale ordinaire du samedi 25 janvier.

Outre les actions culturelles et animations, Aqui l’Òc s’investit aussi dans l’enseignement de la langue occitane. Dans ce domaine, Saint-Céré est particulièrement bien dotée (lire ci-dessous) à l’échelle lotoise. Or, avec 25 % de sa population qui comprend l’occitan, le Lot est déjà le département de France qui fait le meilleur score dans ce domaine. Ce pourcentage monte à 31 % pour les élèves des écoles. L’occitan, riche d’une culture millénaire, est la langue des grands-parents que redécouvrent avec tendresse les générations d’aujourd’hui. Répartis sur les régions Nouvelle Aquitaine, Auvergne, Occitanie et Val d’Aran, 1 000 000 de personnes pratiquent cette langue aujourd’hui.

A lire aussi : Espaci occitan carcinòl : un lieu de rencontre à Saint-Céré

Outre qu’il offre une porte d’entrée dans la culture locale, le fait de parler français et occitan a d’autres vertus, selon Stéphane Clerc. « Le bilinguisme existe depuis trente ans dans le système éducatif français. C’est un facteur de développement de l’intelligence incontesté en particulier dans le domaine de la pensée abstraite et symbolique, plaide le président d’Aquí l’Òc. C’est aussi un premier pas vers le plurilinguisme impulsé par le Conseil de l’Europe. » Et l’occitan est une langue passerelle vers le catalan, l’italien, le portugais, l’espagnol.

Jean-Marc Thanry La Dépêche