Nuzéjouls: Des travaux de haute voltige sur le clocher

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Depuis sa restauration en lauzes en 1994, le toit du clocher de l’église de Nuzéjouls fait la joie des pigeons qui y ont élu domicile, dégradant inexorablement les pierres calcaires. Les chutes de pierres qui en découlent ont nécessité l’intervention d’un professionnel, l’entreprise Relano à Lalbenque.

Sa mission : la pose d’un grillage formant une corolle tout autour de la base de ce toit, pour réceptionner les morceaux de lauzes et éviter les accidents matériels ou corporels. Ce travail délicat, fait à plus de 30 mètres de hauteur, par ces «acrobates», spécialistes de ce type de travaux, est d’excellente qualité. Suspendus par des harnais, en rappel, ce spectacle peu banal a fait lever bien des têtes, donnant une sorte de vertige par procuration pendant les trois semaines qu’a duré le chantier.

La prochaine étape envisagée est la pose d’un paratonnerre courant 2017.