Renforcement des restrictions d’eau

eau restrDans un communiqué daté du 2 septembre, la préfète du Lot annonce de nouvelles mesures pour face au manque d’eau. Elle évoque «les fortes diminutions des débits des cours d’eau dans le département et la multiplication des situations critiques qui touchent l’ensemble des cours d’eau du Quercy Blanc, les petits affluents du Lot, le Vert amont, la Sagne, le Céou, le Tournefeuille, la Marcillande, l’Alzou et la Sourdoire». La préfète explique que «cette situation me conduit à renforcer les mesures de limitation des usages de l’eau pour éviter d’aggraver les effets de l’étiage. Ces mesures sont graduées et adaptées aux situations observées. Elles concernent les prélèvements domestiques pour les usages non prioritaires ainsi que les prélèvements pour l’irrigation agricole (hors lacs de retenue) qui doivent respecter les règles suivantes : niveau 3, interdiction totale des prélèvements (sauf dérogations pour certaines cultures spéciales) dans les bassins suivants, Séoune, Lendou, Grande et Petite Barguelonne, Lupte, Lemboulas, Lère, affluents du Lot (tous sauf Théze, Vert aval, Vers et Célé), Vert amont, Sagne, Céou, Bléou, Ourajoux, Tournefeuille, Marcillande, Sourdoire, Ouysse et Alzou ; niveau 2, interdiction de prélèvement de 8 heures à 20 heures pour Bervezou, Saint Perdoux, Veyre, Mamoul, Tourmente ; niveau 1, interdiction de prélèvement de 13 heures à 20 heures, Vers, Rauze, Bave ; Tours d’eau de niveau 1 : Thèze».

Elles concernent également l’interdiction de remplissage des plans d’eau et des manœuvres des vannes sur l’ensemble des cours d’eau à l’exception des rivières Lot, Dordogne, Célé, Cére. En matière d’irrigation agricole, les mesures s’appliquent aux prélèvements dans les cours d’eau et leurs nappes d’accompagnement. En revanche, elles ne s’appliquent pas aux prélèvements opérés en nappe profonde ou en plan d’eau déconnecté du milieu.

 

1 commentaire pour “Renforcement des restrictions d’eau

Les commentaires sont fermés