Saint-Chamarand : « 1918, épilogue de 52 mois de misère »

La conférence-débat samedi 10 novembre à la salle polyvalente.

Trois mois après le succès de l’exposition Costa au château de Saint-Chamarand, l’association culturelle « A chacun sa passion », continuant son programme d’activités proposées tout au long de l’année, propose une nouvelle conférence-débat historique. « Depuis plusieurs années, afin de rendre hommage aux héros ordinaires de la Grande Guerre de 1914-1918, nous organisons des rencontres pour mieux comprendre et se remémorer les théâtres des opérations, les événements les plus connus et le quotidien des conscrits » rappelle Bernadette Guillot Potaux, la présidente.  Après un exposé consacré au Chemin des Dames l’année passée, Bruno Sabatier, maire de Saint-Chamarand, passionné de cette période militaire et historique, présentera ainsi « 1918, épilogue de 52 mois de misère » samedi 10 novembre, à 15 h 30, salle polyvalente de Saint Chamarand (entrée libre – participation aux frais). « Au-delà des cérémonies commémoratives du 11 novembre, cette initiative nous permet d’appréhender les enjeux de l’engagement de l’armée américaine, l’antichambre de l‘Armistice et le sacrifice de plus de 1 million et demi de morts et de 300 000 blessés et mutilés qui mérite explication et hommage. Parce que des hommes de nos villages ont donné leur vie pour que nous vivions libres aujourd’hui encore, il est important de nous rappeler pourquoi » conclut la présidente.

Medialot

Les Américains

 

1 commentaire pour “Saint-Chamarand : « 1918, épilogue de 52 mois de misère »

  1. jevouslis
    mardi, 13 novembre 2018 à 15:44


    L’association culturelle de Saint-Chamarand «A chacun sa passion» a organisé une conférence historique. Bruno Sabatier, maire de Saint-Chamarand, a présenté ce samedi 10 novembre à 15 h 30 à la salle polyvalente de la commune, «1914-1918, épilogue de 52 mois de misère» devant une salle comble. Cette conférence a permis d’appréhender les enjeux de l’engagement de l’armée américaine, l’antichambre de l’Armistice et le sacrifice de plus d’un million et demi de morts et de 300 000 blessés et mutilés. Remerciant Bruno Sabatier, Bernadette Guillat-Potaux, présidente de «A chacun sa passion» rappelait la souffrance de ces héros ordinaires de la Grande Guerre et le courage des femmes qui les ont soutenus tout au long de ces années. Dimanche, 11 novembre, lors de la cérémonie au monument aux morts, l’appel aux «Morts pour la France» et les bleuets vendus à cette occasion ont eu une résonance toute particulière à Saint-Chamarand.
    https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/13/2905405-salle-comble-pour-la-conference-historique.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.