Sapeurs-pompiers du Lot. De nouvelles avancées en faveur du volontariat

Les premières dispositions du Plan d’action pour la relance du volontariat, dévoilée par Huguette Tiegna, députée du Lot.

Sécurisation des conditions d’intervention, accélération de l’intégration et simplification du processus d’engagement ; telles sont les premières dispositions du Plan d’action pour la relance du volontariat, porté par la députée Huguette Tiegna.

À l’occasion du 125e Congrès national des sapeurs-pompiers à Bourg-en-Bresse, fin septembre, a été annoncé le Plan d’action pour la relance du volontariat. Huguette Tiegna avait présenté au Lieutenant-colonel Quiniou, fin 2017, un socle de propositions, en concertation avec les parties prenantes du Lot.

L’engagement valorisé

Ce plan d’action fait suite au rapport présentant 43 mesures en faveur du renforcement du volontariat établi dans le cadre de la « Mission Volontariat », dont 37 d’entre elles ont été retenues. Un calendrier prévoit l’entrée en vigueur de 19 d’entre elles, d’ici la fin du premier trimestre 2019, à savoir la sécurisation des conditions d’intervention, l’accélération de l’intégration et la simplification du processus d’engagement, tout en tenant compte des compétences individuelles. « Les formations sapeurs-pompiers sont reconnues dans le cadre du compte personnel de formation inclus dans le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel et dans le cadre de la réforme des retraites il sera proposé un dispositif pour valoriser l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires » assure Mme Tiegna.

Les différentes mesures du plan seront déclinées, sur la période 2019-2021. Certaines actions étant susceptibles d’évoluer ou d’être précisées après un travail interministériel, voire législatif. « Notre modèle de sécurité civile est une référence internationale et nos sapeurs-pompiers sont les premiers acteurs de la chaîne de secours. À ce titre, nous devons veiller à ne pas assimiler l’activité d’un sapeur-pompier volontaire à celle d’un travailleur car nous remettrions en cause l’ensemble de notre dispositif de sécurité civile. Nous ne pouvons pas l’accepter et le Gouvernement ne devra pas céder face à l’arrêt rendu en février dernier par la Cour de Justice de l’Union Européenne ; il doit faire valoir la spécificité de notre modèle et la nécessité qu’il soit préservé. L’engagement citoyen et altruiste est un élément fondamental de notre pacte social » conclut la députée du Lot.

* Ce montant est issu des dons des personnels du SDIS du Lot à titre individuel auxquels s’ajoutent les bénéfices dégagés lors des manifestations organisées par les amicales des Centres d’Incendie et de Secours.

2 commentaires pour “Sapeurs-pompiers du Lot. De nouvelles avancées en faveur du volontariat

  1. jevouslis
    mardi, 16 octobre 2018 à 10:10

    Les pompiers du Lot sont en renfort dans l’Aude à bord du Bateau Aéro-Propulsé (BAP).
    Dans la périphérie de Narbonne, ils ont assuré toute la journée de mardi des missions de mise en sécurité de personnes et d’animaux (chevaux, chiens…) ainsi que d’approvisionnement en eau et en nourriture à destination des sinistrés ayant refusé de quitter leur domicile.
    Medialot

    .
    La Dépêche le 30/03/2017
    Un nouveau matériel équipe les sapeurs-pompiers basés à Souillac, dans le Lot : une embarcation aéro-propulsée, la première du genre dans le département. Le bateau peut passer là où les embarcations classiques raclent, même sur 2cm d’eau comme c’était le cas cet après-midi sur la rivière Dordogne.

    Cela fait longtemps que les secours très sollicités pendant la saison estivale sur la Dordogne, recherchaient un tel équipement capable de naviguer partout. Le bateau acheté 26000€ pourrait, également, être très utile en cas d’inondation lorsque les pompiers effectuent des reconnaissances dans des endroits difficiles d’accés.

  2. jevouslis
    lundi, 5 novembre 2018 à 11:03


    Les Sapeurs-Pompiers de Souillac ont utilisé leur Bateau Aéro-Propulsé (BAP*) afin d’accéder aux naufragés: trois pêcheurs sur une barque, ils avaient percuté des rochers dans le secteur du pont de l’A20. L’embarcation encastrée et bloquée n’était plus utilisable. Les trois occupants ont donc trouvé refuge sur les rochers du naufrage à demi-immergés en attendant les secours.
    Deux ambulances (VSAV) en provenance des Centres d’Incendie et de Secours de Souillac et Martel ont également été mobilisées en première intention afin de prendre en charge les victimes.

    L’équipe plongée des Pompiers du Lot a également été dépêchées sur site afin de procéder à une reconnaissance technique sur l’embarcation. Reconnaissance destinée à écarter tout risque qu’elle ne parte à la dérive compte tenu du très fort courant dans le secteur.
    Compte tenu des signes d’hypothermie présentés par les naufragés, ils ont été pris en charge par les équipages engagés sur site. Après bilan médical, l’état d’un seul d’entre eux a nécessité un transport vers le centre hospitalier de Gourdon.
    le BAP engagé les 16 et 17 octobre sur les inondations dans l’Aude s’est avéré très efficace dans les actions de reconnaissances et de sauvetages.
    En savoir plus Actu Lot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.