Uxellodunum, dernier bastion de l’indépendance gauloise est dans le Lot, mais où?

Depuis des siècles, 3 sites lotois bataillaient autour de la localisation d’Uxellodunum, dernier bastion de l’indépendance gauloise que César, dans ses commentaires de la Guerre des Gaules, situe en pays cadurque. L’officialisation de cette localisation au Puy d’Issolud par le Ministère de la Culture le 26 avril 2001, suite aux recherches effectuées par l’équipe pluridisciplinaire conduite par Jean-Pierre Girault, n’a pas pour autant éteint les vieilles querelles.

Le rapprochement des «belligérants» semblait impossible…

Pourtant, ce lundi 27 novembre, à Luzech, à l’initiative de représentants associatifs, Gérard Alazard, maire, accueillait les représentants des «Amis d’Uxellodunum» (Puy d’Issolud), de «l’Association Pour Uxellodunum à Capdenac» et de «Sur La Route d’Uxellodunum» (Luzech) qui ont su se mettre autour d’une table pour transformer ces énergies perdues en vaines polémiques et cette passion commune pour leur patrimoine archéologique en une force vive pour agir ensemble.

Concernés par ce projet, des représentantes de l’Association «Racines» d’Alvignac et du Musée de la Raymondie à Martel ont pris part aux discussions et apporté leur vision et leur modération : en travaillant avec le centre européen du Mont Beuvray (Bibracte), elles ont, en particulier, développé l’idée que le développement des connaissances sur les oppida du Quercy ne pouvait qu’apporter un plus à la découverte du patrimoine lotois. Par ses compétences mais aussi sa diplomatie, Laurent Guyard, responsable de la cellule archéologique départementale, a permis aux discussions, animées certes, de devenir constructives, de rester courtoises et de les transformer en une première action concrète, en concertation avec la cellule archéologique départementale : «le circuit des oppida lotois», que tous semblaient appeler de leurs vœux.

Ce projet trans-départemental, culturel, pédagogique et touristique, se concrétisera dès 2018 par la création d’un fascicule d’information rédigé en commun !

En pays de rugby et pour résumer cette matinée, qu’il nous soit permis d’écrire : «essai transformé après une mêlée âprement disputée !».

L’oppidium de Luzech

2 commentaires pour “Uxellodunum, dernier bastion de l’indépendance gauloise est dans le Lot, mais où?

  1. jean pierre j
    lundi, 4 décembre 2017 à 23:21

    Bravo pour cette belle entente…. Depuis 1973, date de mes premiers longs séjours dans le Lot, avant d’y résider, j’avais entendu parler de cette discorde…Je la rencontrais irrégulièrement au hasard de la lecture de textes du siècle précédent..

    Une proposition donc : croiser ce problème “historique” avec un autre monument “historique ” de l’histoire de la chanson au 20° siècle : https://youtu.be/XT287-ea1j8.

    • jevouslis
      lundi, 4 décembre 2017 à 23:31

      Merci Jean-Pierre, ça fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.