Le Programme de Goujoun’art du 4 au 12 juin

.Capture d'écran 2016-05-30 13.07.25.png  Capture d'écran 2016-05-30 13.07.36.pngCapture d'écran 2016-04-23 16.38.19


 

 

Étiquettes:

1 commentaire pour “Le Programme de Goujoun’art du 4 au 12 juin

  1. jevouslis
    lundi, 6 juin 2016 à 09:20

    Interview de la présidente de Goujoun’art: Ginette Coste par La Dépêche: Le but est de mettre en lumière des artistes locaux, et proposer au plus large public une rencontre autour d’une expo, mais pas seulement.

    Qu’est ce qui vous a motivé à créer Goujoun’art ?

    Nous arrivions à la retraite dans un village admirablement restauré dans les années quatre-vingt. On a pensé que ce village pouvait constituer un écrin pour des expositions autour de l’art. Nous avions une grande grange. Nous avons pensé étendre le projet dans des locaux, jardins inoccupés. Le public déambule dans le village tout le long de ses ruelles. Ce n’est ni un salon, ni une galerie. Le but c’est d’attirer un public diversifié. Nous voulons que cette manifestation soit festive. On organise plusieurs types d’animations, du théâtre, du jazz, un repas concert le samedi 11 juin à 13 heures. La biennale rend hommage à Gaston Mouly et Jean-François Maurice. Je précise que nous sommes tous bénévoles.

    Pourquoi ce choix ?

    En juin 2014, nous avions choisi de faire découvrir «l’art singulier» à travers l’œuvre de Gaston Mouly, artiste né à Goujounac en 1922. Jean -François Maurice, commissaire était alors commissaire de l’exposition. Mais sa disparition conduisit à renoncer à ce projet.

    Qu’est-ce que l’art singulier ?

    Un art hors-norme. Les artistes créent pour eux-mêmes, ce sont des artistes de l’ombre. Gaston Mouly échappe un peu à ce profil, il était son propre ambassadeur. Il dirigea une entreprise de maçonnerie à Lherm. Ses rencontres avec les artistes Bissières et Zadkine vont révéler le désir qu’il avait depuis toujours de devenir artistes. Grâce à sa maîtrise du ciment, il a réalisé des «galettes» en ciment représentant des personnages, puis des panneaux en ciment coloré et des sculptures. Il est également connu pour ses dessins au crayon de couleurs. Ses créations figurent dans plusieurs musées d’art singulier, en France, en Suisse, en Allemagne. Par ailleurs l’hommage qui est rendu à Jean-François Maurice est intimement lié à Gaston Mouly. «Les Amis de Gazogène» présentent une sélection de sa collection avec le soutien du musée Henri — Martin. Nous avons également une action en direction des enfants.

    Laquelle ?
    L’art singulier parle aux enfants. Une artiste norvégienne à mene des actions dans nos écoles maternelles, primaires, au collège de Prayssac, à l’IME de Vire-sur-Lot. Il y a eu à Goujounac un atelier intergénérationnel de 4 à 70 ans à Goujounac. Leurs travaux seront exposés pendant la semaine d’exposition. Nous avons également publié un catalogue. Il comporte des témoignages de spécialistes de l’art brut et apparenté ainsi que la place de l’œuvre de Gaston Mouly dans ce mouvement et le rôle de Jean-François Maurice, le tout assortis de photos. Nous le mettons en vente à 7 €.
    Recueillis par Marielle Merly

Les commentaires sont fermés