A quoi sert le syndicat Territoire d’énergie du Lot

Le syndicat Territoire d’énergie du Lot (FDEL), présidé par Jean-Claude Bessou, est l’autorité organisatrice du service public de distribution d’énergie électrique dans le Lot. Anciennement appelé fédération départementale d’énergies du Lot, le syndicat Territoire d’énergie Lot, fraîchement installé dans ses nouveaux locaux, dans le quartier de Cabessut assure plusieurs activités. Ses compétences sont diverses, expliquent Jean-Claude Bessou et Jean -Clair Fayolle directeur.

Quelles sont les priorités du syndicat ?

Notre cœur de métier, c’est l’électricité. Parmi nos priorités, il y a l’électrification rurale, le renforcement et l’enfouissement des lignes. Dans le milieu urbain, nous sommes plus sur la dissimulation des réseaux. Il y a une distinction forte entre les communes rurales et les communes sous régime urbain, elles sont cinq dans le Lot : Cahors, Figeac, Gourdon, Saint-Céré et Pradines. Le syndicat, par ailleurs, a de nouvelles compétences dans le domaine de l’éclairage public.

De quelle nature sont-elles ?

Les communes rurales nous ont confié ces compétences. Nous avons lancé une campagne de remplacement des vieux luminaires, qui ne se fabriquent plus. Nous finançons ce changement à 70 % si les communes sont adhérentes. On veut s’impliquer davantage dans les énergies renouvelables. C’est une vraie volonté. On essaie de se projeter sur la méthanisation. On alimente des sites isolés avec des centrales photovoltaïques, nous avons entre vingt et trente sites, dont une centrale photovoltaïque à Brengues. Sur le sujet encore, on travaille avec les Fermes de Figeac. On a confié l’exploitation à Enedis. Une fois construit, chaque réseau est contrôlé par Enedis.

Quelles sont vos autres compétences ?

Le syndicat assure également la maîtrise d’ouvrage des travaux d’électrification, investit 12 millions d’euros par an, confiés à des entreprises privées locales, ce qui en fait un des premiers donneurs d’ordre du département. Il est propriétaire pour le compte des communes des réseaux de distribution basse en moyenne tension, ça représente 1 200 km de lignes.

Où en est-on des bornes électriques ?

Concernant les bornes électriques, on en compte cinq à Cahors ; le Quercy blanc, la vallée du Lot sont bien équipés. La voiture électrique a de l’avenir, elle passe les pics de pollution ; les autonomies sont de plus en plus importantes, et elles sont très agréables à conduire. Nous avons un groupement de commandes avec dix syndicats départementaux, les villes de Toulouse et Montpellier. Dans la nouvelle région, il y a 1 000 bornes électriques. Le département comptabilise 53 bornes électriques avec recharge rapide avec l’implication des communes, pour permettre aux Lotois et aux touristes de se déplacer. On aide généreusement les collectivités. Les bornes en question sont conçues avec le groupe Cahors.

4 commentaires pour “A quoi sert le syndicat Territoire d’énergie du Lot

  1. Sylvie
    mardi, 12 juin 2018 à 08:06

    Info complémentaire du Collectif Stop Linky de Cazals qui me semble important de reproduire ici :
    Le conseil Municipal de Cazals est convoqué le mercredi 20 juin à 20h30. Il sera notamment  question de deux sujets étroitement liés : les nouveaux statuts de la FDEL (Fédération de l’Energie du Lot), et les compteurs Linky pour lesquels est inscrit à l’ordre du jour du conseil « une motion Enedis ». Le collectif de Cazals demande de venir nombreux à cette séance, quelle que soit son opinion sur le Linky, puisque ces questions risquent de rapidement impacter la vie quotidienne de chacun. Il rappelle que la majorité des électeurs cazalais ont écrit aux élus pour leur demander de refuser l’installation des compteurs Linky à Cazals.
    Enfin, le collectif recommande vivement de regarder sur A2 le jeudi 14 juin le reportage d’Envoyé Spécial intitulé  « les révoltés de Linky »

  2. dimanche, 10 juin 2018 à 14:17

    Nous constatons deux erreurs dans cet article :

    1/Le syndicat se dit propriétaire des réseaux de distribution basse et moyenne tension (notamment les compteurs) alors qu’il ne dispose que de la compétence de les exploiter et de les entretenir.

    Les véritables propriétaires sont les communes (cf la Cour des Comptes dans son récent rapport sur linky, cf le sénateur Bruno Retailleau dans une lettre adressée à un de ses administrés).

    2/ Le syndicat déclare sa nouvelle appellation avec la mention « Territoire d’Energie » figurant dans ses nouveaux statuts.

    Il faut noter que ces nouveaux statuts ne sont pas encore validés par les communes, que rien ne prouve que les communes vont les adopter, d’autant plus quils comportent des articles qui tendent à restreindre les pouvoirs de décision des communes.

  3. Kilowatt
    vendredi, 8 juin 2018 à 09:37

    A l’attention de M. PAGET

    Pour contacter le Territoire d’Énergies LOT (avec un S à la fin d’Énergies), voir le site qui porte encore l’ancien nom de Fédération Départementale d’Énergies du LOT.
    Adresse : http://www.fdel.fr

    Bonne journée

  4. PAGET Daniel
    dimanche, 3 juin 2018 à 13:45

    Est il possible de rentrer en contact avec Jean-Claude Bessou ou Jean -Clair Fayolle ?
    Auriez vous leurs coordonnées mail? Cdt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.