Agriculture, alimentation, déforestation… Que dit le rapport spécial du Giec ?

Les scientifiques du Giec ont publié leur synthèse sur le réchauffement climatique, la dégradation des terres et la sécurité alimentaire

Par

agrandir l’image, cette vidéo est une bonne synthèse du rapport du GIEC

 

Réchauffement climatique : comment réduire le déficit en eau du bassin Adour-Garonne ?

Avec le changement climatique, le déficit du niveau d’eau du bassin Adour Garonne atteint des proportions alarmantes. Les acteurs se sont réunis ce mardi pour définir un plan d’action
 

Par MK avec Nathalie Pinard de Puyjoulon Publié le 16/07/2019

Dans la région, le niveau des réserves d’eau inquiète. Depuis plusieurs semaines, les fortes chaleurs se maintiennent, et la pluie se fait rare. Le Lot-et-Garonne est en alerte renforcé. Les prélèvements d’eau y sont limités pour l’arrosage et ou à des fins agricoles. 

Un déficit de 250 millions de mètres cubes

Alors que les températures s’annoncent encore très élevées pour les prochains jours, la question de la gestion de l’eau a été l’objet d’une réunion ce mardi matin, avec les acteurs du bassin hydrographique Adour-Garonne, qui couvre une grande partie de la Nouvelle-Aquitaine et de l’Occitanie. 

“La situation est grave”, a annoncé d’emblée le président de la Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset. Le déficit actuel du bassin Adour-Garonne atteint 250 millions de mètres cubes. Et il pourrait bien dépasser le milliard de mètres cubes d’ici 2050 si rien n’est fait. 

“Action commando”

C’est donc dans le but d’élaborer un plan d’action que les régions et l’Etat se sont mobilisés pour une “action commando”, selon les termes employés par Etienne Guyot, le préfet de la Région Occitanie et coordonnateur du Comité de bassin Adour-Garonne. 


“L’objectif c’est de faire sortir des projets de territoires, bassins par bassins, sous-bassins par sous-bassins, (…), de façon à ce que sur un ensemble d’actions, on puisse dire qu’on va mieux gérer la ressource et regarder là où il faut créer des ressources nouvelles”.

 

Financement

Reste désormais la question du financement à gérer, dans un contexte de restrictions budgétaires.  “Nous voulons vérifier que les moyens qui nous sont affectés permettent de mener à bien cette feuille de route, explique Martin Malvy, président du comité de bassin Adour Garonne, qui réclame un audit dans les 18 mois.

3 commentaires pour “Agriculture, alimentation, déforestation… Que dit le rapport spécial du Giec ?

  1. Daniel
    vendredi, 9 août 2019 à 07:10

    Sans être expert, beaucoup de vérités dans ce document pédagogique
    mais beaucoup de causes passées sous silence
    et un discours régional en opposition aux actes constatés sur le terrain

    • jevouslis
      vendredi, 9 août 2019 à 11:15

      ce serait bien si vous précisiez

  2. François
    vendredi, 9 août 2019 à 11:19

    Action commando??? Alors que le CGEDD alerte sue le problème d’eau en montagne, avec en plus la dépense d’énergie pour faire de la neige artificielle… c’est une posture …

    Alors que les rivières souterraines du Lot sont classées à protéger pour le futur (Adour-Garonne) “ils” permettent les épandages de digestats sur les bassin versant du Ségala et sur le causse.
    Extrait choisi d’un courrier du Comité Départemental de Spéléologie du Lot la préfecture datant de février 2017

    “A noter que l’ensemble du Causse de Gramat (et donc aussi la partie d’avant causse du Limargue) est classé par le SDAGE Adour Garonne (orientation B24) en ZPF – Zone à Protéger pour le Futur. Cela signifie qu’il s’agit d’une ressource en eau stratégique à préserver de toute dégradation …
    “Il nous paraît irresponsable de prendre le risque de souiller la réserve d’eau potable karstique du département alors que celle-ci est un enjeu primordial pour l’avenir. Nous espérons que notre requête sera comprise et entendue”.

    Alors oui après on peu s’inquiéter, de voir ce qu’il est possible de faire avec les ressources financières… mais une chose est sur cela coûte moins cher d’éviter les problèmes en amont que d’essayer de réparer en aval…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.