Border d’Ali Abbasi

L’Arsénic Gindou – vendredi 10 mai – 21h Border d’Ali Abbasi

Suède. 2018. Drame fantastique. 1h50

Interdit aux moins de 12 ans

Tina, douanière à l’efficacité redoutable, est connue pour son odorat extraordinaire. C’est presque comme si elle pouvait flairer la culpabilité d’un individu.
Mais quand Vore, un homme d’apparence suspecte, passe devant elle, ses capacités sont mises à l’épreuve pour la première fois.
Tina sait que Vore cache quelque chose, mais n’arrive pas à identifier quoi. Pire encore, elle ressent une étrange attirance pour lui…

ENTRÉE : 6€  PLEIN TARIF  / 3€ POUR LES MOINS DE 18 ANS / ADHÉRENT CINÉ LOT : 4€

CINE LOT : 05.65.11.44.36   GINDOU CINÉMA : 05.65.22.89.99

 

“Attention, moins vous en saurez sur ce film inouï, prix Un certain regard à Cannes 2018, plus vous l’apprécierez.”***
L’Obs

 

« Ali Abbasi s’affirme comme un maître dans le mélange des genres, combinant polar, romance, merveilleux et même horreur, sans effort apparent, juste dans la singularité de son regard sur des personnages et des situations qui s’ancrent dans le réel pour mieux s’en détacher. »
Philippe Rouyer. Positif

 

« Si les surprises sont de taille, elles ne sont jamais gratuites dans ce deuxième long métrage d’Ali Abbasi, présenté à Un Certain Regard (et dont les deux interprètes, il faut tout de même le savoir, portent des prothèses sur le visage) : le cinéaste interroge, comme rarement, à la manière d’un drôle de thriller non genré, d’un conte à la fois naturaliste et fou, les notions d’humanité et d’animalité, et leurs frontières. Il adapte un roman de John Ajvide Lindqvist, l’auteur suédois qui avait déjà inspiré le remarquable Morse de Tomas Alfredson, où le vampirisme prenait des formes quotidiennes. Ici (mais, pas question de spoiler), une autre figure mythologique, passe pour être, non pas l’avenir de l’homme, mais à la fois son bourreau, et sa forme la plus pure. Car si la nature humaine est monstrueuse, il ne reste, peut-être, que les monstres pour nous faire la leçon… »
Guillemette Odicino.Télérama

Stillfoto fra filmen Border. Foto: Henrik Petit

Laisser un commentaire