Catus: Les habitants préoccupés par la circulation et le stationnement

. Dimanche 2 décembre en fin d’après midi, la municipalité de Catus avait convié la population à la maison des associations pour l’informer «de vivo» sur les dossiers en cours. La centaine de personnes qui avaient répondu présent a pu entendre le maire et les adjoints parler chacun des dossiers en charge. Claude Taillardas a détaillé la construction de la nouvelle gendarmerie et du lotissement de Lamothe. Pour Jean-Claude Sarlande, ce sont les travaux de réfection du réseau d’assainissement du bourg et la future construction d’une nouvelle station d’épuration, plus écologique, rendue possible grâce à une subvention de 75 % de l’agence de bassin.

Puis Claude Taillardas a évoqué l’opération «Bourg centre», pour l’aide à l’installation de deux commerçants et le réaménagement de la zone «Vernière».

Olivier Liard a ouvert le dossier «espaces publics» où il a annoncé l’expérimentation de la piétonnisation de la place de la Halle (14 places) : «Nous avons une belle halle qui pourrait se doubler d’une belle place au cœur du village. Les trois quarts de ces places sont occupées par des voitures «ventouse». Autant les enlever et les remplacer par un stationnement minute le long de la rue.»

Là, les questions ont fusé «Comment allez vous faire respecter ce stationnement, alors qu’il y a actuellement une vraie anarchie dans ce domaine ?» Claude Taillardas a annoncé la formation d’un employé municipal pour faire respecter les règles.

Quand l’adjoint aux travaux a annoncé une nouvelle expérimentation à la sortie est avec des feux «intelligents», même réaction des riverains qui se plaignent de la dangerosité de la rue du Cdt Miquel et de l’absence de trottoirs.

Victor Vaz a expliqué les principes budgétaires et Roselyne Languereau a parlé de l’évolution de la Maison Médicale. À de la fin de la réunion, c’est un Claude Taillardas nostalgique qui a plaidé pour le cumul des fonctions de maire et de vice président du Grand Cahors. «J’y passe 80 % de mon temps», contre 20 % à la mairie, mais c’est indispensable pour bien défendre les dossiers de Catus».

2 commentaires pour “Catus: Les habitants préoccupés par la circulation et le stationnement

  1. carpentier annie
    jeudi, 6 décembre 2018 à 23:54

    A Catus j’espère que le “stop ” installé à l’entrée quand on vient de St Denis va changer de place ……Je ne sais pas qui a eu l’idée de le placer à l’endroit ou il est …..Mais c’est n’importe quoi, on ne voit pas qui descend à moins de se faire un torticolis …Et encore

  2. Mangieu
    vendredi, 7 décembre 2018 à 08:08

    La vitesse dans les traversées de village est un véritable problème,
    La solution de mettre un stop à l’entrée du village côté St Denis, a certes réduit la vitesse de ceux qui viennent de St Denis, mais elle augmente celle de ceux qui viennent de Salvezou, aux risques de se faire couper en deux par les usagers arrivant de St Denis, car il n’y a pas de visibilité, le miroir n’est pas adapté aux véhicules hauts ( fourgons et camions) et dès qu’il y a un changement de température ou un temps humide, il est recouvert de buée et donc hors service.
    Les dos d’âne génèrent beaucoup de bruit et démolissent les véhicules, celui qui a inventé ce genre de ralentisseur n’a jamais été évacué en ambulance ou n’a jamais eu mal au dos .
    Les chicanes réduisent la vitesse, mais augmentent le bruit et gênent les convois agricoles et exceptionnels et sont accidentogènes . Elles exigent un gros renforcement de la chaussée, vu que cela augmente les appuis et double le trafic au mètre carré.
    Pour moi, la meilleure solution est le feu rouge de régulation. Ces feux sont équipés de radars et restent au rouge si l’usager dépasse la vitesse autorisée, ensuite, le feu passe au vert, si il arrive à la bonne vitesse.
    Ce système, lorsque qu’il est indiqué en amont du village, permet au conducteur d’anticiper et de prendre une cool attitude, car tout conducteur sait que chaque arrêt augmente sa consommation ( sur un 44T un démarrage stop ou feu rouge c’est un litre de gasoil )
    Donc les feux rouges régulateurs aident à la protection de l’environnement:
    Par la réduction des consommations
    Par la réduction des bruit
    Par la réduction des accidents
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.