Grand Figeac. Le centre de santé intercommunal va accueillir de nouveaux médecins

De nouveaux médecins généralistes prendront leur fonction au 1er janvier 2019 à Lacapelle-Marival, Leyme, Aynac et Latronquière.Les élus du Grand Figeac ont fait un point sur le fonctionnement du centre intercommunal de santé, et rappelé les modalités de participation financière des communes sur celui-ci, lors du Conseil communautaire du Grand Figeac, qui s’est tenu mercredi 28 novembre 2018 à Béduer.

Dans le Contrat Local de Santé (CLS) signé en novembre 2015, la priorité est de soutenir la démographie médicale sur le territoire. Il s’agit de proposer un service public de santé (soins médicaux, prévention, actions de promotion et d’éducation à la santé) pérenne et de qualité et de satisfaire aux nouvelles attentes des médecins (équilibre entre vie privée et vie professionnelle, gestion administrative déléguée, exercice regroupé).

En avril 2017, le Grand Figeac crée le premier centre de santé intercommunal d’Occitanie et lance le recrutement de praticiens. Le siège du Centre est basé à la maison de santé pluridisciplinaire (MSP) de Lacapelle-Marival, avec trois antennes délocalisées dans les maisons médicales de Leyme, Aynac et Latronquière.

À ce jour, deux équivalents temps plein (ETP) de médecins généralistes et 1,6 ETP d’assistantes médicales exercent sur ce Centre de santé. Depuis son ouverture fin 2017, près de 5 500 consultations ont été recensées sur les sites d’exercice du Centre. Suite aux récents recrutements, il sera pourvu de trois ETP de médecins généralistes au 1er janvier 2019, correspondant à l’effectif ouvert par le Conseil communautaire.

Solidarité territoriale

En avril 2017, les élus ont acté des dispositions sur le financement du déficit du Centre. Si celui-ci est inférieur ou égal à 30 000 €, il est pris en charge par le Grand Figeac. Sur la part de déficit supérieure à 30 000 €, il y a une prise en charge par les communes au prorata du nombre d’habitants dans la limite de 0,66 € par habitant, soit sur la base de 50 097 habitants (population DGF) : 33 064 €. Ce chiffre est retenu à titre de participation maximale des communes pour l’année 2018, au regard du déficit annuel du Centre arrondi à 75 000 €.

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un mécanisme de solidarité territoriale, il est proposé d’instaurer ce fonctionnement pendant quatre ans (de 2019 à 2022), avec reprise des déficits antérieurs (2017 et 2018), soit un total évalué à 171 987 €, corrigeant la participation des communes à 0,86 € par habitant.

Validée par le Conseil communautaire, cette mesure doit faire aussi l’objet d’une décision favorable des conseils municipaux des communes du Grand Figeac, prise d’ici la fin d’année. « On est sur une mission de service lié à l’attractivité du territoire. On était sur la phase de démarrage d’une nouvelle formule. On va essayer de laisser les mêmes médecins aux mêmes endroits, et faire attention au taux de fuite. Nous allons étudier quelques possibilités d’améliorations pour diminuer ce déficit », annonce Vincent Labarthe, président du Grand Figeac.

SÉBASTIEN CASSES

Actu Lot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.