Ces territoires ruraux qui prospèrent en France

Extrait du Monde daté du 10-9-2019.

Si le dynamisme économique de l’Hexagone se voit tiré par les grandes villes, la « France profonde » n’a pas dit son dernier mot. La Vendée, le Choletais, mais aussi le Lot ou la Maurienne… plongée dans cette France rurale et périphérique qui a su tirer parti de ses atouts.

Dans le Sud, « l’emploi est bien davantage résidentiel », souligne le rapport du CGET. Dans le Lot – le deuxième département le plus âgé de France –, Figeac profite de l’accueil des retraités et du tourisme, mais se distingue aussi par le maintien de son industrie. Entre 1990 et 2013, l’emploi augmente de 1,1 % par an, pour deux tiers dans la sphère présentielle (emplois liés au tourisme et aux résidents) et un bon tiers dans la sphère productive. Figeac profite de son héritage industriel, porté par le dynamisme de la construction aéronautique et des entreprises comme Figeac Aero ou Ratier-Figeac, structurées au sein du système productif local (SPL) de la « Mecanic Vallée ».

Ce dynamisme, couplé à la mise en place de formations internes par les entreprises locales et la présence d’un IUT, permet au territoire de rester relativement attrayant pour les jeunes actifs : un tiers des nouveaux entrants sur le territoire en 2014 étaient des jeunes diplômés du supérieur, selon l’Insee. Afin de pallier les besoins en recrutement d’un territoire malgré tout vieillissant, le Grand Figeac a récemment mis en place un dispositif baptisé « Terre d’accueil ». Ce dispositif a permis d’identifier dans l’est de la France des candidats potentiels à l’embauche pour les industriels de la région, accueillis en juillet sur le territoire.

 Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.