Comment Cahors va reconquérir le centre ancien.

cahors centre ancienLa concession publique d’aménagement du secteur sauvegardé a été présentée en séance du conseil municipal. La société dite «Territoires» a été choisie comme aménageur.

La société d’économie mixte et d’aménagement et d’équipement de la Corrèze dite «Territoires» sera l’aménageur de la reconquête du centre ancien. Il concerne trois secteurs : Château du Roi, Blanqui/Bouscarat et Chico- Mendés.

Le prestataire  va acheter les bâtiments sur les îlots prioritaires. Il pourra utiliser les outils de la puissance publique comme le droit de préemption. Il va réaliser les travaux de sortie d’insalubrité et les remettre sur le marché. Le prestataire pourra continuer à faire des travaux, vendre à des privés ou à un office HLM.

 

«Le projet de reconquête, on le porte depuis 2008. Il est reconnu au niveau national. La Caisse de dépôts et consignation nous a informés que Cahors est reconnue parmi les 10 villes de France pour la reconquête du centre ancien. J’espère que cette reconnaissance nous permettra d’aller plus loin», indique Michel Simon. «La rénovation du centre ancien mérite toute notre attention dans la mesure où cette ville n’arrive pas à attirer la population», déclare Francesco Testa, conseiller municipal. «Le travail qui est fait, est remarquable. On peut difficilement imager les contraintes liées aux centres anciens trop réduits pour accueillir des gens. Il y a des centres-villes qui ne vivent que deux mois, d’autres qui ressemblent à des musées, le but est d’avoir du monde toute l’année» ajoute-t-il.

Les objectifs de la concession publique sont de restructurer ou recycler des immeubles ou groupe d’immeubles afin de mettre sur le marché de la vente ou de la location des logements de qualité adaptés à la demande des populations en place et à venir. Résorber l’habitat insalubre, préserver et valoriser le patrimoine bâti, améliorer les performances énergétiques des logements réhabilités figure également dans le projet. Le bilan prévisionnel de l’opération est de 6 661 980 € HT sur 10 ans. Ce bilan comprend les frais de rémunération de Territoires, fixé pour toute la durée de la concession. La participation financière de la ville est de 3 millions d’€ sur 10 ans. Dans les trois secteurs des îlots ont déjà été identifiés, d’autres le seront en secteur diffus.


L’opposition de droite s’abstient

L’opposition s’est abstenue sur le lancement de la concession publique d’aménagement du secteur sauvegardé. «Nous n’avons pas été élus dans la commission sélection de concession d’aménagement. Une seule candidature a été retenue Territoires, on ne peut plus parler de sélection» remarque Brigitte Rivière. «À titre personnel, je vois cet engagement de 3 millions d’€ comme une autorisation de perte à ce concessionnaire, ça n’optimisera peut-être pas la trésorerie des Cadurciens» ajoute-t-elle.


Le chiffre : 10

ans >opération. La participation financière de la ville sur 10 ans est de 3 millions d’€.