Dossier santé du Grand Figeac

figeac-santeNous dirons incompréhension, pour ne pas dire escarmouche, lors du dernier conseil communautaire du Grand Figeac, lundi soir à Corn. C’était comme toujours entre les mêmes, et comme souvent sur le dossier de santé.

Les élus devaient se prononcer sur l’attribution des fonds de concours (lire encadré). Notamment pour le dossier de la maison de santé pluridisciplinaire dans l’ancien presbytère de Lacapelle-Marival. André Mellinger, vice-président, en détaillait l’avancée : «Les travaux ont commencé en juin pour accueillir dès décembre 2017, deux cabinets d’infirmières, un cabinet de kinésithérapeute, le Service de soins infirmiers à domicile, et deux cabinets pour la médecine générale.»

Cette opération de 830 000 € portée par la commune recevra 426 600 € de fonds de concours du Grand Figeac.

«Nous avons précédemment acté l’idée de cofinancer ces projets avec les communes, à hauteur de 50 % du reste à charge (toutes subventions déduites), rappelait André Mellinger. Restera la question du recrutement des médecins. Nous avons étudié plusieurs pistes, dont la recherche de libéraux qui n’a pas abouti. Nous nous penchons sur un projet de regroupement de communes autour de Lacapelle, pour des médecins salariés.» Dernièrement, le vice-président a visité un centre de santé de l’Yonne qui compte trois médecins, dans une commune de 950 habitants. «Il fonctionne quasiment à l’équilibre au bout de trois ans, avec une aide de 20 000 €», assurait-il.

Aux questions de Patricia Gontier et Chantal Bergès, élues figeacoises, qui s’enquéraient d’une présentation plus précise du schéma directeur de santé global, Martin Malvy leur demanda «si la mise en place du Contrat local de santé leur échappait ?»

«Ce qui nous échappe, c’est que nous faisons partie de cette commission et que l’on attend toujours une réunion. À ce moment-là, c’est sûr on comprendra…»

À Espédaillac, une initiative en direction des seniors

Avec plus de mesure, le maire d’Espédaillac s’est frotté à son tour à cette notion de santé dans nos campagnes. Il s’est ému «du silence du Grand Figeac concernant une demande de subvention pour un projet de prévention destiné aux seniors d’Espédaillac.»

«Nous avons investi dans des boîtiers médicaux stockant les données de santé de chaque habitant de plus de 60 ans, à disposer dans leur maison. Ils permettent aux secours d’urgence d’intervenir auprès des victimes en toute connaissance médicale. C’est un projet de 400 €, nous sollicitions juste un petit geste du Grand Figeac pour cette initiative exceptionnelle.»

Réponse du président : «Si cette démarche doit être multipliée par 90 communes, elle n’a plus rien d’exceptionnelle.»

Dossier médical du Grand Figeac refermé jusqu’à la prochaine consultation.

 

1 commentaire pour “Dossier santé du Grand Figeac

Les commentaires sont fermés