Gourdon: Création d’un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine

sénéchal2Le dernier conseil municipal a accepté le plan de financement pour la mise en accessibilité des deux salles, situées au rez-de-chaussée de la maison du Sénéchal. La Dépêche a rencontré Delphine Soubiroux-Magrez, adjointe au maire en charge de la culture.

Que va devenir la maison du Sénéchal ?

Depuis 2015, la maison du Sénéchal est inscrite au registre des monuments historiques. Le projet est d’ouvrir un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP). En résumé, un outil pour comprendre l’histoire de Gourdon et de ses environs avec pour objectif la sensibilisation à l’architecture et aux éléments architecturaux de notre territoire. Ce centre s’adressera aux touristes, mais surtout aux habitants du territoire.

Que trouvera-t-on dans cet espace ?

On montrera comment Gourdon a évolué au fil du temps, ce sera un lien entre le passé et aujourd’hui. On y parlera de la destruction du château en 1619, des différents quartiers, de la rue du Majou, des métiers exercés sur Gourdon jusqu’au début du XXe siècle. On y trouvera une partie didactique avec des écrans, des films, des témoignages, des reconstructions en 3D pour visualiser les salles de la maison du Sénéchal et leur évolution…

Des travaux vont avoir lieu bientôt ?

Nous allons commencer la réfection des deux planchers de la salle du Bayle et du Capiscol. Nous devrions ouvrir le CIAP pour l’été prochain. Puis, dans les prochaines années, nous restaurerons les salles de l’étage, la fresque et l’escalier à vis, des travaux de sécurité indispensables. Les jardins du Sénéchal deviendront un lieu de vie avec le CIAP, un café associatif, une scène de spectacle en plein air, une salle de conférences dans la serre.

Qu’est-ce qui vous motive ?

Nous possédons les archives judiciaires du XIVe et du XVe siècle de notre ville. Nous sommes en mesure de raconter le quotidien des gens de Gourdon. C’est une richesse incroyable, un atout touristique et économique. J’aimerais à terme que, lorsque l’on monte sur la butte, on plonge dans l’atmosphère de toute une époque. Nous devons être fiers de notre histoire, de notre patrimoine. Nous devons faire découvrir notre passé. Cela peut servir à comprendre notre époque.

Delphine Soubiroux-Magrez

Delphine Soubiroux-Magrez dans la cour de la maison du Sénéchal

1 commentaire pour “Gourdon: Création d’un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine

Les commentaires sont fermés