Grand Cahors : Jean-Marc Vayssouze réélu président

Hier, les maires du Grand Cahors ont renouvelé leur vote pour Jean-Marc Vayssouze lors de la séance communautaire. Quinze vice-présidents ont été désignés.

Ce n’est pas véritablement ce que l’on appelle une séance à suspense. Hier après-midi, les 36 maires de la communauté d’agglomération du Grand Cahors sont passés aux urnes pour élire le président au parc des expositions de Fontanes. Christian Cazabonne, le maire de Crayssac et doyen de l’assemblée a ouvert la séance, comme le veut l’usage. “C’est vrai qu’on a toujours la crainte que le Grand Cahors nous écrase quand on est maire d’une petite commune”, a-t-il glissé. Daniel Jarry, le maire de Labastide-de-Marnhac a ensuite rappelé la “belle vitrine” qu’est la communauté d’agglomération, puis intronisé la candidature de Jean-Marc Vayssouze, le maire de Cahors pour la présidence. “Il est brillant, jeune pas fainéant, consensuel mais il sait aussi dire non”, a-t-il confié. À la question du doyen : “Qui d’autre est candidat à la présidence du Grand Cahors ?”, pas de réponse. Un ange passe. Il n’y aura personne d’autre. À l’issue du vote des maires, Jean-Marc Vayssouze est annoncé président, sans surprise avec 64 voix sur les 71 votants. Sept bulletins blancs ont été comptabilisés. Le maire de Cahors prend la parole : “Votre confiance exprimée me touche et m’honore, elle n’efface pas la responsabilité que vous venez de me confier”.

Il veut rassurer les maires : “S’il y a depuis la création de notre intercommunalité une forme logique à ce que le maire de Cahors préside aux destinées de notre établissement […] je vous assure que ma volonté d’être le président de tous demeure intacte”. Le président dicte la nouvelle feuille de route de ces prochains mois avec un “triple impératif” : la transition écologique, transition économique et démocratique. Et puis vient le tour du vote des vice-présidents . François Duchesne, élu de l’opposition à Cahors, s’étonne que la liste de 13 d’abord envisagée soit étendue à 15. “Nous avons une communauté qui a des compétences supplémentaires comme l’eau et l’assainissement, il est nécessaire d’avoir 15 vice-présidents pour assurer le bon fonctionnement de cette communauté”, répond Jean-Marc Vayssouze. Et de préciser que “l’enveloppe consacrée reste la même”.

On prend les mêmes et…

On recommence, avec quelques changements. Daniel Jarry, le maire de Labastide-Marnhac a été réélu premier vice-président en charge des finances et de la fiscalité. Les autres élus: Jean-Luc Marx (2e vice-président), Denis Marre (3e), Geneviève Lasfargues (4e), José Tillou (5e), Jean-Paul Dujol (6e), Francesco Testa (7e), Brigitte Dessertaine (8e), Romuald Molinié (9e), Agnès Simon-Picquet (10e), Bénédicte Lanes (11e), Jean-Albert Reix (12e), Jérôme Gilles (13e), Bernard Delpech (14e) et Serge Munte (15e). Six conseillers délégués complètent l’exécutif.

Manon Adoue La Dépêche

1 commentaire pour “Grand Cahors : Jean-Marc Vayssouze réélu président

  1. bernard
    jeudi, 23 juillet 2020 à 13:55

    une grosse farce…il y a cahors pradines et de petites communes bien ecrasees….

Laisser un commentaire