La député Dominique Orliac attend les amendements

.

«Notre groupe se positionnera une fois le texte amendé» : c’est en substance ce qu’a énoncé la députée du Lot, Dominique Orliac, à l’assemblée nationale ce mercredi. Elle intervenait ce mercredi dans le cadre de la discussion générale sur le projet de loi travail (loi El Khomri).

Certes la députée reste convaincue de la nécessité de simplifier le code du travail, «devenu parfois illisible», mais elle regrette «le manque de communication», estimant qu’un «tel texte mérite plus de pédagogie». A l’écoute de la rue, elle explique le mouvement «Nuit Debout» par «la peur des jeunes de ne pas pouvoir vivre décemment, de ne pas pouvoir survivre de stages en stages et de CDD et en CDD (…)».

Parmi les «lacunes» du projet, Dominique Orliac note «la prévalence accordée aux accords d’entreprise par rapport aux accords de branche» (son groupe demande à limiter le travail quotidien à 12 heures maximum pour tous). Elle évoque également le licenciement économique, l’apprentissage, les saisonniers et le suivi médical.

Sur ce dernier point elle a d’ailleurs déposé des amendements visant à assurer que ce suivi soit opéré tous les ans au maximum pour les salariés et tous les six mois pour les travailleurs de nuit

Enfin la députée émet un doute sur le «compte personnel de prévention et de pénibilité» qui constitue «une difficulté pour les TPE et les PME, dépourvues des services administratifs nécessaires à sa mise en place». Elle soutient ces mesures, mais s’interroge sur sa mise en application.


 

1 commentaire pour “La député Dominique Orliac attend les amendements

Les commentaires sont fermés