La future voie verte veut privilégier le vélo et la marche.

La communauté de communes de la vallée du Lot et du vignoble veut offrir aux habitants du territoire un lieu naturel de promenade et permettre aux touristes de découvrir le territoire communautaire, via un lieu sécurisé, en favorisant les modes de déplacements non motorisés, en particulier le vélo et la marche.

À cet effet, la communauté de communes et la commune de Luzech invitent la population à une réunion de présentation, ce mardi 28 novembre à 18 heures à la mairie de Luzech, afin d’exposer les motivations et le tracé envisagé sur la commune.

2 commentaires pour “La future voie verte veut privilégier le vélo et la marche.

  1. jevouslis
    dimanche, 3 décembre 2017 à 10:16

    Mardi, la communauté de communes de la vallée du Lot et du vignoble (CCVLV) et la municipalité ont convié la population de Luzech à une réunion de présentation du projet de voie verte reliant Parnac à Puy-l’Évêque, afin d’exposer les motivations et le tracé envisagé sur la commune.

    La CCVLV souhaite offrir aux habitants du territoire un lieu naturel de promenade et ainsi permettre aux touristes de découvrir notre territoire via un lieu sécurisé, en favorisant les modes de déplacements non motorisés, en particulier le vélo et la marche.

    Outre Serge Bladinières, président de la CCVLV, étaient présents Yves Boudet, vice-président de la CCVLV en charge des travaux, Laurent Hernandez, directeur général des services, et Gilles Ourtoule, directeur des travaux et équipements communautaires, ainsi qu’une représentante du service des affaires foncières du conseil départemental.

    Après que le maire Gérard Alazard a accueilli et remercié l’ensemble des présents, Serge Bladinières a explicité ce projet important pour le secteur en termes de retombées touristiques et économiques.
    40 km de cheminement

    Les travaux débuteront à l’automne 2018 pour un coût total de 2,5 millions, dont 80 % sont subventionnés. Des aménagements sont prévus tout au long de ce parcours. Parking, bancs, points de vue sur des sites remarquables ou sur le Lot, coin pêche et sanitaires jalonneront ainsi ce parcours qui à terme comptera 40 km de cheminement réalisable en 3 h 10. Cette voie verte d’une largeur de 3 m se fera dans le respect de l’environnement, en l’intégrant dans la nature. Elle traversera le territoire de dix communes, en passant au plus près des centres du bourg, permettant ainsi aux touristes de visiter ces derniers ou de faire quelques achats.

    Il est cependant à déplorer le manque d’intérêt des Luzechois pour cette réunion alors qu’il s’agit d’un projet majeur pour notre territoire comme l’a souligné le président.
    La Dépêche du Midi

  2. Camir
    jeudi, 30 novembre 2017 à 14:05

    Mais pas touche au tracé ferroviaire existant Cahors-Capdenac !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.