Le chef du Gérontopôle explique la maladie d’Alzheimer

A Labastide-Murat, le chef du Gérontopôle de Toulouse a fait une présentation de l’étude Nolan. Le professeur Bruno Vellas et son équipe ont tenu une conférence d’information sur cette étude qui vise à évaluer les effets protecteurs d’une action nutritionnelle, sur le vieillissement du cerveau et la prévention des troubles de la mémoire. Environ 150 personnes y ont assisté.

Le professeur Vellas a été reçu par le député-maire et président de la communauté de communes Aurélien Pradié. Ce dernier, «très fier d’accueillir le professeur Vellas», en a profité pour annoncer l’agrandissement de la maison de santé l’année prochaine.

«Ce qui fait peur dans le vieillissement, c’est la dépendance», resitué Bruno Vellas en préambule. Il a donné quelques grands principes pour bien vieillir : bouger chaque jour pour rester en forme, marcher 30 minutes par jour pendant cinq jours, consommer de la vitamine D.

La maladie d’Alzheimer proprement dite a ensuite été développée. «Pour repérer cette maladie, il faut savoir tenir compte, a insisté le professeur. Tenir compte des troubles subjectifs de la mémoire ; de l’avis et de l’impression des proches ; des antécédents familiaux de malade d’Alzheimer ; de la progression des troubles.»

Bruno Vellas a ensuite expliqué le déroulement du vieillissement cérébral et ce qu’est la maladie d’Alzheimer.

Le patron du Gérontopôle a informé le public des pistes thérapeutiques, la prévention multi-domaine, les grandes études menées à Toulouse. Il a insisté sur les cinq grandes capacités fonctionnelles : mobilité/transport ; cognition/communication ; énergie, vitalité, nutrition ; psychosocial (services, vivre où on le souhaite) ; et les fonctions sensorielles.

Une médecine basée sur les fonctions nécessite que chacun puisse maintenir ses actions comme acteur de sa propre santé, avec l’aide des nouvelles technologies, ce qui est plus facile que les maladies qui ont un aspect faussement dichotomique.

Le public relativement âgé de la conférence s’est montré très attentif aux propos du professeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.