La région installe un comité lotois des mobilités

Jean-Luc Gibelin, vice-président de la région Occitanie en charge des infrastructures et des mobilités était lundi à Cahors pour présider la tenue d’une réunion locale de concertation autour de l’enjeu des transports. Il avait à ses côtés son collègue de l’assemblée régionale, le Lotois Vincent Labarthe vice-président en charge du dossier agricole.

Comme l’avait souhaité la présidente du conseil régional, Carole Delga, des comités départementaux des mobilités sont installés dans les treize départements de la région Occitanie et donc dans le Lot. Ils réunissent des acteurs institutionnels, des entreprises, des opérateurs de transports, des collectifs d’usagers et des associations.

 Un de ces comités va s’organiser dans le département pour œuvrer au développement des mobilités sur le territoire. Des cheminots et des associations devraient y participer et Vincent Labarthe sera en charge de l’organiser.

Ces comités ont vocation à maintenir le dialogue avec la région sur les différents modes de transport et se réuniront deux fois par an.

La Dépêche


Les comités départementaux des mobilités sont des groupements d’acteurs de la mobilité régionale.
Ils sont constitués :

  • des acteurs institutionnels (la Région, les agglomérations, les métropoles, etc. )
  • des entreprises et des opérateurs de transports (transporteurs routiers de voyageurs, SNCF…)
  • de collectifs d’usagers
  • des associations impliquées sur les questions de la mobilité

Les Comités départementaux des mobilités portent des commissions en leur sein. C’est notamment le cas des Commissions Départementales des Transports Scolaires (CDTS) constituées depuis novembre 2018 ou encore les Commissions Ferroviaire et Territoriale.

A quoi servent ces Comités Départementaux des Mobilités ?

La concertation avec les acteurs de la mobilité doit être durable et permanente. Ainsi ces comités permettront de maintenir un dialogue autour des différents modes de transport en fonction des problématiques de chaque département / territoire et de :

  • Favoriser l’échange et l’expression des besoins en matière de mobilités sur un département,
  • Permettre la présentation des réponses apportées par la Région et les transporteurs et informer sur les projets en cours et à venir,
  • Solliciter l’évaluation par les usagers des réponses apportées et des actions menées,
  • Faire émerger des sujets connexes : carburants verts, auto-partage, nouvelles mobilités…

Occitanie transports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.